Accueil / Agro / MAROC: Huile d’olive – la production a presque doublé en 6 ans

MAROC: Huile d’olive – la production a presque doublé en 6 ans

MAROC: Huile d’olive –  la production a presque doublé en 6 ans

Le Maroc se hisse au 5e rang des producteurs et exportateurs mondiaux d’huile d’olive. Nouvelles plantations : les réalisations sont en avance sur le contrat-programme.

 

Déjà pays référence en matière de production oléicole, le Maroc continue de hisser son huile d’olive aux sommets du marché mondial. En six ans, la production d’olives a presque doublé pour atteindre un pic de 1,5 million de tonnes. Le Royaume s’est ainsi hissé au 5e rang des producteurs et exportateurs mondiaux d’huile d’olive. En termes de nouvelles plantations, les réalisations sont en avance par rapport aux prévisions du contrat-programme. En effet, les plantations couvrent désormais une superficie de 224 500 ha, soit un rythme d’extension annuel moyen de 37 420 ha entre 2009 et 2015. Parallèlement à l’augmentation de la superficie oléicole, qui est passée de 772 780 ha en 2009 à 998 000 ha en 2015, la production moyenne d’olives a atteint 1 326000 tonnes contre 783 000 tonnes auparavant, soit un accroissement de presque 70%. Quant à la production moyenne de l’huile d’olive, elle se situe actuellement à 138 300 tonnes par an, soit une hausse de 87% par rapport à celle de la période 2004-2008.

Les principales régions de production couvrent presque la totalité du territoire national, à l’exception de la bande côtière atlantique.

L’avantage de l’accessibilité

La principale variété produite est la «Picholine marocaine» qui couvre 96% des plantations. Mais on retrouve également d’autres variétés comme celle de Picholine de Languedoc, Manzanille, Picual, Hojiblanca, Arbequine, Ascolana Dura, Frontoio, Gordal, etc. En termes d’exportations, 17000 tonnes d’huile d’olive et 64 000 tonnes d’olives de table se retrouvent sur les marchés internationaux. Au-delà de ces performances, le Royaume se présente également comme l’un des pays où l’huile d’olive est la moins chère, comme en témoigne l’étude menée par les pays membres du Conseil oléicole international (COI) qui porte sur les coûts de production de l’huile d’olive. Réalisée au niveau de plusieurs pays dont le Maroc, la Grèce, l’Algérie, l’Espagne, l’Italie, ou encore la Tunisie, le Portugal et la Turquie (14 pays en tout), l’étude a démontré que le coût moyen d’obtention de l’huile d’olive est de 2,63 euros/kg et que trois pays ont enregistré un coût nettement inférieur à la moyenne : la Turquie, la Tunisie et le Maroc, alors que l’Algérie, l’Uruguay et l’Italie ont des coûts de production sensiblement supérieurs à la moyenne. «Pour exploiter pleinement cet avantage concurrentiel, le Maroc doit poursuivre sa stratégie de promotion aussi bien au niveau national qu’international, tout en améliorant la qualité des huiles et en mettant en avant les caractéristiques particulières de celles produites dans des terroirs particuliers», assure-t-on du côté de l’Exécutif.

 

 

 

Abdessamad Naimi / lavieeco.com

Aller en haut