Accueil / Finances / MAROC: La Banque Centrale Populaire publie des résultats en progression

MAROC: La Banque Centrale Populaire publie des résultats en progression

MAROC: La Banque Centrale Populaire publie des résultats en progression

Attendue à des niveaux meilleurs, la Banque Centrale Populaire a tout de même publié des résultats solides. Ses principaux agrégats ont connu une progression durant l’exercice 2016.

La Banque Centrale Populaire a publié ce 22 février ses résultats relatifs à l’exercice 2016, et affiche, dans l’ensemble, une progression de ses agrégats financiers. Sauf que les performances enregistrées cette année sont loin de ravir les investisseurs. La banque au cheval avait annoncé en octobre 2015 sa nouvelle vision stratégique, baptisée Elan 2020. L’un des objectifs majeurs de cette stratégie, c’est de doubler le Produit Net Bancaire à horizon 2020. A fin décembre 2015, le PNB affichait 15,3 milliards de DH.

Une année après, le PNB (Chiffre d’affaires des banques) n’a presque pas bougé et s’est établi à 15,6 milliards de DH, soit une progression de 2% seulement. Cette hausse se justifie par la progression des activités de la Banque de Financement et d’Investissement de 8% et des activités de la banque à l’international qui ont progressé de 6%, selon la communication du groupe.

D’ailleurs, la contribution des activités de la banque à l’international a évolué entre 2015 et 2016, passant de 15% à 16%, notamment à travers sa filiale Banque Atlantique. Le groupe annonce, dans ce sens, que sa filiale Atlantic Microfinance for Africa ambitionne une implantation dans 5 à 10 nouveaux pays à l’horizon 2020.

Grâce à son large réseau, les dépôts ont progressé 3,1%, passant de 222 milliards de DH à fin 2015 à 229 milliards de DH en 2016. Elle reste ainsi le premier collecteur de l’épargne nationale avec une part de marché de 27%. Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe enregistre une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché, selon la communication de la banque.

Le Résultat Net Part du Groupe (RNPG) ressort, quant à lui, avec une progression significative de l’ordre de 5,3% et s’établit à plus de 2,6 milliards de DH. La banque explique que cette progression est réalisée malgré la politique très prudente adoptée en terme de provisionnement.

Le Groupe a en effet constitué une provision pour risques généraux de 317 millions de DH en 2016 et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. Le fameux fonds de soutien constitué par l’établissement a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de DH à fin 2016, contre 2,6 milliards de DH à la même période de l’année dernière.

Même si le dividende de 6 dirhams par action, qui sera distribué aux actionnaires cette année, est en progression de 4,3%, il ne semble pas satisfaire tous les porteurs. Ceci procure à l’action BCP un rendement assez faible de 2% seulement. Le marché a d’ailleurs sanctionné la valeur qui a perdu 4% lors de la séance boursière du 22 février.

medias24

Aller en haut