Accueil / Développement / Maroc : le chiffre d’affaires global des entreprises cotées…

Maroc : le chiffre d’affaires global des entreprises cotées…

Maroc : le chiffre d’affaires global des entreprises cotées…

Selon des indicateurs collectés et publiés par la société de bourse Attijari Intermédiation, le chiffre d’affaires global de 22 entreprises cotées sur la Bourse de Casablanca, ayant déjà publié leurs résultats de l’exercice 2014, avait atteint 107,38 milliards de dirhams (10,7 milliards $) au 13 mars 2015, a-t-on constaté à la lecture de ce document

A cela il faudra ajouter les 3,8 milliards de dirhams de chiffre d’affaires déclaré par Lesieur Cristal le 16 mars 2015, ce qui porte l’ensemble des revenus jusqu’ici déclarés par les entreprises de ce marché financier, à 111,1 milliards de dirhams. Ce chiffre se positionne en hausse de près de 7%, lorsqu’on le compare aux 104,9 milliards de dirhams marocains, pour les mêmes entreprises en 2014.

Pour l’instant, ces revenus en hausse se sont aussi accompagnés de résultats d’exploitation en légère hausse. D’un point de vue global, ils ont été de 29,3 milliards de dirhams pour les 22 entreprises et le résultat net global lui s’affiche à 12,03 milliards de dirhams. Même si la marge opérationnelle globale pour les 22 entreprises a reculé à seulement 27,4% contre 29,1% en 2014, la marge nette elle s’affiche dans ce contexte, à 11,2% contre 4,3% seulement en 2013.

Il faut dire que toutes les entreprises n’ont pas affiché des performances positives et que pour certaines comme Lesieur Cristal, le résultat opérationnel et le résultat net, ont affiché une marge positive, alors même que le chiffre d’affaires s’est inscrit en recul. Chez d’autres entreprises, le chiffre d’affaire en hausse, s’est accompagné d’un résultat opérationnel déficitaire et d’un résultat net positif.

Il faudra encore attendre la publication des résultats des autres entreprises, pour avoir une idée précise des performances des entreprises cotées sur le marché financier marocain, qui a besoin aujourd’hui de rassurer d’avantage les petits porteurs. Dans deux affaires distinctes, il est apparu que leurs intérêts ne sont pas souvent suffisamment protégés et les simple résultats financiers des entreprises ne leurs suffisent plus comme information.

En attendant, la Bourse de Casablanca a ouvert sur un recul de ses principaux indicateurs (Madex et Masi).La dépression n’est cependant pas encore au rendez-vous, car depuis le début de l’année, les deux indices ont affiché une progression respective de 9,17% et de 8,16%

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut