Accueil / Développement / Maroc : le déficit de la balance commercial s’aggrave de 6,9% à fin juillet

Maroc : le déficit de la balance commercial s’aggrave de 6,9% à fin juillet

Maroc : le déficit de la balance commercial s’aggrave de 6,9% à fin juillet

L’aggravation du déficit est imputable à l’augmentation des importations (+16,5 MMDH), plus importante que celle des exportations (+9,3 MMDH), explique l’Office des changes.

Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 6,9% durant les sept premiers mois de 2017, s’élevant à plus de 111 milliards de dirhams (MMDH) contre 103,8 MMDH un an auparavant, selon l’Office des changes.

Cette aggravation est imputable à l’augmentation des importations (+16,5 MMDH), plus importante que celle des exportations (+9,3 MMDH), explique l’Office des changes dans une note sur les indicateurs préliminaires du mois de juillet 2017, précisant que le taux de couverture des importations par les exportations a stagné à 55,9%.

L’accroissement des importations à 251,8 MMDH est essentiellement attribuable à la hausse des produits énergétiques (+33,4%), de produits bruts (+11,6%), de produits finis de consommation (+4,4%), de produits bruts (+2,8%), de biens d’équipement (+1,8%) et des produits alimentaires (+1,3%), relève l’Office des changes.

Concernant les exportations, elles sont passées de 131,4 MMDH à fin juillet 2016 à 140,8 MMDH, souligne la même source, faisant savoir que cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement celles de l’Industrie pharmaceutique (+10,4%), de l’Aéronautique (+10,3%), de l’Agriculture et agroalimentaire (+10,1%), des phosphates et dérivés (+7,9%), de l’Électronique (+6,4%), du Textile et Cuir (+3%) et de l’Automobile (+2%).

Hausse du flux des IDE
S’agissant des flux des Investissements directs étrangers (IDE), ils se sont chiffrés à 16,4 milliards de dirhams (MMDH) durant les sept premiers mois de 2017, contre 12,3 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 33,8%, selon l’Office des changes.

Quant aux recettes des Marocains résidant à l’étranger (MRE), elles ont été quasi-stables, passant de 35,1 MMDH à 35,2 MMDH au titre des sept premiers mois de 2017, ajoute la même source.

Concernant la balance Voyages, elle fait ressortir un excédent de 24,5 MMDH à fin juillet 2017 contre 25 MMDH durant la même période en 2016, soit un recul de 2,3%. Cette évolution s’explique par la hausse des dépenses de 20,1% à 9,5 MMDH, plus importante que celle des recettes (34 MMDH contre 33 MMDH à fin juillet 2016), précise-t-on.

maghrebemergent

Aller en haut