Accueil / Développement / Maroc, Sucrerie des Doukkala, moteur du développement d’une région

Maroc, Sucrerie des Doukkala, moteur du développement d’une région

Maroc, Sucrerie des Doukkala, moteur du développement d’une région

Sucrerie des Doukkala, filiale du groupe marocain Cosumar, annonce que la campagne betteravière de la sucrerie de Sidi Bennour, qui a débuté le 9 avril 2016, se déroule dans les meilleures conditions. Cette année, avec un climat particulièrement favorable et une récolte de qualité, sera un bon cru.

Véritable pôle agro-industriel de développement socio-économique, la sucrerie des Doukkala est au cœur de l’activité de la région des Doukkala. Localisée à l’entrée de Sidi Bennour, l’usine emploie directement près de 180 employés permanents toute l’année, mais son activité saisonnière dynamise toute la région. Pendant ces campagnes, d’avril à juillet, l’activité nécessite le renfort de 1 000 travailleurs occasionnels.

Sur les périmètres irrigués, la betterave, cultivée sur 21 500 ha, est récoltée et transformée pour produire du sucre blanc commercialisée sous la marque Enmer. Les quelque 20 000 agriculteurs partenaires qui sont accompagnés tout au long du cycle de croissance de la betterave jusqu’à l’arrachage, sous la planification et la supervision du Comité Technique Régional, en font le véritable pôle de développement des Doukkala. En effet, plus 2 millions de journée de travail sont générées depuis la récolte jusqu’à livraison des plantes au centre de réception de l’usine. Un engagement qui ne va pas s’estomper, à en croire ce que ce révèle ce document qui nous est parvenu. Il en ressort que : «La sucrerie des Doukkala compte près de 4 décennies d’expertise dans l’extraction de sucre de betterave et d’engagement pour la création de valeurs partagées avec les acteurs de son écosystème. Ce pôle socio-économique, qui joue un rôle majeur pour le développement de la région, affirme chaque année son ambition de renforcer sa position de moteur de l’économie régionale».


 

Le développement durable en ligne de mire


 

Assumant son rôle, l’usine de Sidi Bennour a investi dans la modernisation du site, notamment dans la mise à niveau des installations industrielles, l’extension de la capacité de traitement de betterave à 15 000 tonnes par jour, mais aussi l’acquisition de technologies propres et la rationalisation des consommations énergétiques. Une montée en gamme qui n’a pas occulté le respect de l’environnement et la préservation des ressources naturelles. Les responsables de cette filiale du groupe Cosumar assure que ce volet est une priorité et partie intégrante de sa stratégie globale de développement. Justement, ils ont annoncé une enveloppe de 40 millions de dirhams, consacrée à l’environnement, singulièrement à la maîtrise des rejets liquides, la rationalisation de la consommation de l’eau réduite d’environ 86% , à l’acquisition de 2 nouvelles chaudières à combustion propre équipées de systèmes de traitements des émissions gazeuses et répondant aux exigences des normes internationales. Aussi, une technique innovante et très économique pour le traitement de ces effluents et l’abattement des odeurs a été adoptée récemment par l’usine. Des actions qui cadrent avec les propos d’Abdeljaouad Slaoui, directeur de la Sucrerie des Doukkala, soutenant que : «La préoccupation de la sucrerie des Doukkala, à l’image de notre groupe Cosumar, est le respect de notre écosystème. Notre mission en tant qu’entreprise Responsable et citoyenne est de collaborer en toute transparence et sincérité avec l’ensemble des parties prenantes. La création et le partage de valeurs fait partie prenante de notre stratégie RSE». Une action citoyenne plusieurs fois récompensée et qui bénéficie à plusieurs ONG et associations locales.

Abdelmalek El Mekkaoui, journaliste
lesafriques.com

Aller en haut