Accueil / Tic & Telecoms / Maroc Telecom augmente son chiffre d’affaires grâce à ses filiales …

Maroc Telecom augmente son chiffre d’affaires grâce à ses filiales …

Maroc Telecom augmente son chiffre d’affaires grâce à ses filiales …

Maroc Telecom augmente son chiffre d’affaires grâce à ses filiales africaines mais creuse sa dette (INFOGRAPHIE)

Maroc Telecom a rendu public, jeudi 23 juillet, son bilan financier au premier semestre 2015. L’acquisition de nouvelles filiales en Afrique a eu un impact direct sur les résultats du groupe: son chiffre d’affaires a augmenté par rapport à l’année dernière, mais sa dette s’est creusée.

Au 30 juin 2015, l’opérateur de télécommunications a ainsi réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 16,5 milliards de dirhams, en hausse de 13,9% par rapport au premier semestre 2014, indique Maroc Telecom dans son rapport. “A base comparable, ce chiffre d’affaires est stable du fait d’une baisse de 2,0% du chiffre d’affaires au Maroc, compensée par la hausse de 5,3%, du chiffre d’affaires des activités à l’International.”

Cette hausse du chiffre d’affaires est donc due à l’intégration des six filiales africaines dans le périmètre du groupe, acquises pour 474 millions d’euros (soit plus de 5,1 milliards de dirhams) auprès d’Etisalat le 26 janvier dernier au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Gabon, en République centrafricaine et au Togo.

Au cours du premier semestre 2015, les activités du groupe à l’international ont ainsi enregistré un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dirhams, soit une hausse de 56%.

Les résultats financiers du groupe Maroc Telecom – 1er semestre 2015 (en millions de dirhams)

Une dette de 15 milliards de dirhams

L’acquisition de ces nouvelles filiales a cependant creusé la dette du groupe Maroc Telecom, qui s’élève aujourd’hui à 15 milliards de dirhams, soit une hausse de 58%.

L’augmentation des dividendes versés aux actionnaires des différentes entités du groupe est également à l’origine du creusement de la dette. “Malgré cela, la dette nette ne représente que 0,9 fois le résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) annualisé du groupe”, note le rapport.

Les frais liés à l’acquisition des nouvelles filiales africaines sont aussi à l’origine d’une baisse de 8% du bénéfice du groupe, qui s’établit aujourd’hui à 2,8 milliards de dirhams. Et ce “malgré une contribution de l’ensemble des filiales africaines en hausse de 12,4% à base comparable” – c’est-à-dire si les filiales avaient été acquises au premier semestre 2014.

L’acquisition des nouvelles filiales a enfin permis une croissance de 32% du nombre de clients de Maroc Telecom. Le parc du groupe atteint désormais près de 51 millions de clients.

Anaïs Lefébure
huffpostmaghreb.com

Aller en haut