Accueil / Tic & Telecoms / Maroc Telecom, quelque 6 millions d’euros pour un projet transafricain

Maroc Telecom, quelque 6 millions d’euros pour un projet transafricain

Maroc Telecom, quelque 6 millions d’euros pour un projet transafricain

L’opérateur de téléphonie Maroc Telecom a engagé, depuis le 22 février 2015, via sa filiale malienne Sotelma, de grands travaux sur la fibre optique. Le projet s’étend sur une distance de 1 064 km via le Mali, afin de relier Bamako à deux autres capitales ouest-africaines, à savoir Abidjan en Côte d’Ivoire et Ouagadougou au Burkina Faso.

Le Mali ouvre le mercato technologique haut débit. A la faveur de la visite officielle au Mali du roi Mohammed VI du Maroc, l’opérateur Maroc Telecom a joué à fond la carte de l’innovation technologique. Via le canal de sa filiale malienne, Sotelma-Malitel, l’opérateur Maroc Télécom a lancé des travaux titanesques à partir de sa frontière pour l’installation d’un câble à fibre optique, haut débit. Cette technologie de pointe, sur 1064 km, devra relier la frontière malienne à la Côte d’Ivoire et au Burkina. Le coût d’investissement est de 6 millions d’euros (soit 4 milliards de f CFA), mobilisés par l’opérateur marocain de téléphonie. C’est l’un des premiers grands maillons du projet du câble transafricain qui va de Rabat – Agadir-Layoune-Dakhla (frontière maroco-mauritanienne) à Fada N’Gourma (Burkina – Niger ).

Ce grand chantier de réseaux à fibre optique, distant de 5 465 km et dont le câble est doté d’une puissance de 24 fibres optiques, et qui cumule à près de 20 millions d’euros, devra faciliter et accroître la puissance des flux du trafic des télécommunications et surtout la connectivité à haut débit, ainsi que la qualité des liaisons des pays côtiers et de l’hinterland.

(La suite à lire dans le prochain numéro du magazine Les Afriques)

Par Ismael Aidara, rédacteur en chef
lesafriques.com

Aller en haut