Accueil / Mines & Energies / Matières premières : le cuivre reprend des couleurs

Matières premières : le cuivre reprend des couleurs

Matières premières : le cuivre reprend des couleurs

Au plus bas depuis un an, le cours du métal rouge connaît un rebond spectaculaire. Les causes : l’élection de Donald Trump aux États-Unis et le regain d’intérêt des groupes chinois pour la filière. Explications.

Le prix du cuivre a connu ces trois derniers mois une hausse sans précédent depuis cinq ans, atteignant 5 935 dollars la tonne le 29 novembre, soit 25 % de plus qu’en septembre et son niveau le plus haut depuis juin 2015. Ce rebond, particulièrement prononcé depuis le 8 novembre, s’explique en partie par l’élection de Donald Trump, qui a donné l’espoir aux investisseurs d’un grand plan d’infrastructures aux États-Unis et donc d’une hausse importante de la consommation du métal rouge.

« Derrière cette montée des prix, il y a clairement un mouvement spéculatif, car les États-Unis pèsent à peine 6 % de la demande de cuivre », tempère toutefois Yves Jégourel, professeur d’économie à l’université de Bordeaux (France), qui prévoit une correction, dans les prochaines semaines, de cet optimisme démesuré.

Une forte demande

Reste que, selon Magnus Ericsson, analyste et professeur d’économie minière à l’Université technologique de Lulea, en Suède, les fondamentaux du marché – l’équilibre entre l’offre et la demande – sont de nouveau plutôt bien orientés. « On a sous-estimé l’importance de la demande chinoise, qui reste soutenue. Le cuivre est un minerai dont l’empire du Milieu a besoin dans sa phase actuelle de développement économique, et il ne dispose pas de réserves suffisantes et accessibles à bas prix », explique le Suédois, qui était en octobre en Chine pour rencontrer des professionnels du secteur minier.

« Dans le même temps, ajoute-t-il, des projets ont été suspendus, comme ceux de Glencore en Zambie et en RD Congo, et d’autres gisements ont connu des problèmes de production, notamment au Pérou, ce qui a entraîné une quasi-stagnation de la production en 2016. » Selon Magnus Ericsson, les cours du cuivre ont touché leur niveau plancher en janvier 2016 (4 310 dollars la tonne le 18 janvier).

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut