Accueil / Tic & Telecoms / Mauritanie: BSA Télécommunication, actionnaire de Mattel, accuse le PDG de Tunisie Telecom de malversations financières

Mauritanie: BSA Télécommunication, actionnaire de Mattel, accuse le PDG de Tunisie Telecom de malversations financières

Mauritanie: BSA Télécommunication, actionnaire de Mattel, accuse le PDG de Tunisie Telecom de malversations financières

Nizar Bouguila, le président directeur général de Tunisie Telecom ; Dominique Saint-Jean, le président directeur général de Mattel, filiale de Tunisie Telecom; Mokhtar Mnakri, l’ex-directeur général de Tunisie Telecom et ex-président du conseil d’administration de Mattel ; Mohamed Al Sahli, l’ex-directeur général de Mattel, font actuellement l’objet d’une plainte pour « malversations financières ».

D’après le site d’informations mauriweb.info, l’action judiciaire intentée contre les dirigeants actuels et anciens de l’opérateur historique de Tunisie et de sa filiale mauritanienne a été introduite le 20 décembre 2016 par l’homme d’affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou (photo). Il est propriétaire de BSA Telecommunication, actionnaire à hauteur de 39% dans Mattel. La plainte a été déposée au parquet du tribunal de Nouakchott.

BSA Telecommunication reproche aux actuels et anciens dirigeants de Tunisie Telecom et Mattel des « trucages des comptes annuels, dividendes fictifs, marchés douteux, etc. », révèle mauriweb.info. La société aurait demandé au parquet l’ouverture sans délai d’une enquête contre les personnes désignées et toute autre personne qui serait impliquée dans les malversations financières au sein de Mattel.

Le site d’informations les mauritanies.com explique que BSA Telecommunication reproche aux dirigeants de Tunisie Telecom et de Mattel le maquillage des finances et l’annonce de chiffres parfois erronés pour cacher les signaux qui montrent que Mattel est dans le rouge. Pour l’actionnaire de la Mauritano-tunisienne des télécommunications (Mattel), l’augmentation de 7% du chiffre d’affaires de la société et la reprise des parts de marché annoncées par Nizar Bouguila en novembre 2016, dans les colonnes de l’hebdomadaire français Jeune Afrique, sont biaisées.

Dans l’entretien accordé à l’hebdomadaire, Nizar Bouguila, avait expliqué que le groupe télécoms avait rencontré des difficultés ces dernières années avec BSA Telecommunication découlant de leurs divergences stratégiques. Le Pdg de Tunisie Telecom avait ajouté que les deux parties étaient finalement parvenues à un accord sur la cession de Mattel, dont Tunisie Telecom est détenteur de 51% des parts. Le processus est en cours.

Muriel Edjo
agence ecofin

Aller en haut