Accueil / Mines & Energies / MAURITANIE: Electricité : nouvelle impulsion pour Gouina et Manantali II

MAURITANIE: Electricité : nouvelle impulsion pour Gouina et Manantali II

MAURITANIE: Electricité : nouvelle impulsion pour Gouina et Manantali II

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseïni, a pris part du 22 au 23 août à Nouakchott, à la 61ème session extraordinaire du conseil des ministres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Les travaux ont été présidés par le ministre mauritanien du Pétrole, de l’Energie et des Mines, Mohamed Abdel Vetah.

 
Au cours des travaux qui ont été précédés par la réunion préparatoire des experts tenue du 20 au 21 août, les ministres ont abordé plusieurs sujets à l’ordre du jour et adopté des résolutions.
Ils ont notamment examiné les conditions de création de la Société de gestion de l’énergie des ouvrages du Haut-bassin du fleuve Sénégal en Guinée (SOGEOH) et fait l’état d’avancement du projet d’aménagement hydroélectrique de Koukoutamba ainsi que celui du projet d’aménagement hydroélectrique de Gouina au Mali. Les Ministres en charge de l’Energie et de l’Eau des Etats membres de l’OMVS ont également fait l’état d’avancement du projet de Manantali II et de son projet de navigation, celui du projet de gestion intégrée des ressources en eau et de développement des usages à buts multiples dans le bassin du fleuve Sénégal (PGIRE II), phase II et l’état d’avancement du projet massif du Fouta Djallon.
Les autres sujets abordés par les ministres ont porté sur les conditions de recrutement du directeur général de la Société d’exploitation de Manantali et Félou (SEMAF-SA), et la détermination des avantages de fin de mandat du personnel sous mandat du système de l’OMVS.
Les ministres en charge de l’Energie et de l’Eau des Etats membres de l’OMVS ont salué l’Etat d’avancement de la mise en œuvre des programmes de l’organisation à la lumière des rapports d’activités présentés par les différentes structures. Le conseil des ministres a également approuvé les programmes et projets des différentes structures et donné des directives appropriées pour leur mise en œuvre. Les ministres ont eu des discussions franches et constructives qui ont permis d’aboutir à des solutions consensuelles sur l’essentiel des questions à l’ordre du jour.
En termes de résolutions, concernant la Société de gestion de l’énergie des ouvrages du Haut-bassin du fleuve Sénégal en Guinée (SOGEOH), les ministres ont, entre autres, amendé la résolution de sa création et décidé que les postes de président du conseil d’administration et de directeur seront respectivement occupés par des cadres mauritaniens et maliens jusqu’à la fin de la phase transitoire prévue à la prochaine conférence des chefs d’Etat et de gouvernement. Les ministres ont mis fin à la mission du comité spécial de suivi du projet d’aménagement hydroélectrique de Félou.
Ils ont instruit à la SOGEM de finaliser les études EIES et de faisabilité de Manantali II, à la SOGEM et au Haut commissariat de définir la structure du projet, d’organiser dans un bref délai une table ronde des bailleurs de fonds pour boucler le financement du projet et élaborer une feuille de route pour la mise en œuvre de l’ensemble des composantes du projet.
Rappelons que l’OMVS regroupe le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée et le Mali.

 

 

COULIBALY / pointschauds.info

Aller en haut