Accueil / Auto & Transports / Mazda : Il y a 50 ans, Mazda lançait la Cosmo à moteur rotatif

Mazda : Il y a 50 ans, Mazda lançait la Cosmo à moteur rotatif

Mazda : Il y a 50 ans, Mazda lançait la Cosmo à moteur rotatif

Le lancement de la Cosmo Sport à moteur rotatif – il y a 50 ans aujourd’hui – fut un moment crucial dans l’histoire de l’automobile.

En 1967, la Cosmo Sport devint la première voiture au monde à être propulsée par un moteur à double rotor. Baptisée 110S en dehors du Japon, c’était aussi la première sportive de Mazda, fournissant l’ADN définissant des modèles légendaires comme les RX-7 et MX-5, ainsi que tous les véhicules fabriqués par la marque japonaise aujourd’hui. Même s’il n’y en eut que 1176 exemplaires, la Cosmo Sport fut exceptionnelle pour Mazda, marquant sa métamorphose d’un fabricant spécialisé dans les camions et les petites voitures à une marque unique et prometteuse, caractérisée par son approche défiant toutes les conventions tant en matière d’ingénierie que de design.

Le développement du moteur sous le capot de la Cosmo Sport illustre l’esprit challenger de l’entreprise et une tradition jusqu’au-boutiste toujours manifeste 50 ans plus tard. Les ingénieurs de Mazda ont surmonté de nombreux obstacles pour rendre le moteur rotatif commercialement viable, testant les prototypes de la Cosmo Sport sur des centaines de milliers de kilomètres avant le lancement commercial. Bien que des dizaines d’entreprises, dont la plupart des constructeurs automobiles, aient signé des accords de licence avec NSU pour développer la nouvelle technologie du fabricant allemand de voitures et de motos, une seule fut couronnée de succès.

Ayant exploité le potentiel du rotatif pour fournir des niveaux de performances équivalents à des moteurs à pistons alternatifs beaucoup plus gros et plus lourds, Mazda continua à construire près de 2 millions de véhicules à moteur rotatif, remportant également un franc succès en course. La RX-7, par exemple, domina sa catégorie lors des événements de l’IMSA (International Motor Sport Association) au cours des années 1980. Mais Mazda connut son plus grand triomphe sur la piste en 1991, lorsqu’une 787B alimentée par un moteur à quatre rotors de 2,6 litres développant 710 ch remporta les 24 Heures du Mans. Ce fut le seul moteur non alternatif à remporter l’illustre course d’endurance, et la première victoire d’une marque asiatique.

Mazda continue d’incarner cette volonté d’essayer de nouvelles choses et de repousser sans cesse les limites. Cette approche a donné naissance à la MX-5, dont la philosophie “Jinba-Ittai” d’osmose entre le conducteur et la voiture en a fait le roadster le plus populaire qui soit. Elle a aussi introduit la technologie Skyactiv sur la scène internationale. Légère et inhabituelle comme le moteur rotatif, la gamme Skyactiv des groupes motopropulseurs, des plateformes, des carrosseries automobiles et des autres technologies que l’on retrouve dans les Mazdas d’aujourd’hui résulte de percées d’ingénierie pour obtenir un cocktail de performance et d’efficacité. Les moteurs Skyactiv, par exemple, surmontent les inconvénients de la compression extrême, augmentant le plaisir de conduire tout en réduisant la consommation et les émissions – et démarquant Mazda de ses concurrents.

Khaled A
autoalgerie

Aller en haut