Accueil / Tic & Telecoms / Microsoft Build 2017: Comment l’intelligence artificielle va sauver le monde (ou presque)

Microsoft Build 2017: Comment l’intelligence artificielle va sauver le monde (ou presque)

Microsoft Build 2017: Comment l’intelligence artificielle va sauver le monde (ou presque)

Le premier jour de la conférence de Microsoft nous en mis plein la vue…

En ce jour 1, Microsoft a mis le paquet sur l’intelligence artificielle. A la sortie de la première keynote de la conférence Build ce mercredi après-midi, on est tout retourné par les promesses de la technologie. Comme l’a bien expliqué Harry Shum, vice président exécutif responsable de la section l’intelligence artificielle et recherche, on passe à un monde où « les ordinateurs comprennent les humains » et l’idée phare de la firme de Redmond est de permettre à tous les développeurs de s’emparer facilement de cette technologie, grâce à Azure et Visual Studio. Alors que Microsoft ajoute 29 nouveaux services cognitifs pour les développeurs dont certains personnalisables, trois choses à retenir de cette première journée consacrée à une intelligence artificielle, encore appelée IA, très humaniste.

Un monde plus sûr

Imaginez éviter les accidents du travail ? C’est la première idée introduite par le big boss de Microsoft, Satya Nadella. Comment ? Avec l’aide de Edge – une preview de Azure IoT Edge, qui permet d’étendre les bénéfices et l’intelligence du Cloud aux objets connectés – l’intelligence artificielle pourrait détecter des comportements dangereux dans le travail. Un outil tombé sur un chantier serait directement repéré par les caméras. L’IA pourrait même sauver des vies, pourquoi pas. Dans le milieu hospitalier, le système de caméra serait capable de repérer les patients qui mettent leur propre santé en péril. « La plupart des accidents du travail auraient pu être évités », souligne d’ailleurs Satya Nadella.

Cortana encore plus intelligente

Cortana Skills Kit, lancé en preview publique, permettra aux développeurs de concevoir de nouveaux bots intégrables au sein de Cortana. Microsoft montre comment l’assistante personnelle fonctionnerait loin des appareils Windows 10 tels que dans votre véhicule. Avec l’aide du haut-parleur Harman Kardon Invoke, sa voix s’invite dans une enceinte connectée. Elle vous prévient des accidents sur votre trajet, checke votre agenda, vous assiste pour la préparation d’une réunion. Le bot de rêve, quoi (pour peu que ce soit exactement comme on nous le décrit).

L’IA pour soigner les malades

Enfin, la build montre comment l’intelligence artificielle peut investir le monde médical et poser des diagnostics. Avec le deep learning sur Azure, Airdoc DR, en Chine, détecte les rétinopathies qui touchent les diabétiques.

Le cas Emma est un autre bel exemple. Une jeune femme de 33 ans atteinte de la maladie de Parkinson, est montée sur la scène de la conférence Build pour montrer comment les équipes de Haiyan Zhang, en charge de la recherche chez Microsoft, sont parvenues à contenir les tremblements liés à la maladie avec l’aide d’une montre connectée. L’intelligence artificielle ouvre un large monde des possibles.

20minutes

Aller en haut