Accueil / Tic & Telecoms / Microsoft ouvre les vannes de ses datacenters Azure en Allemagne

Microsoft ouvre les vannes de ses datacenters Azure en Allemagne

Microsoft ouvre les vannes de ses datacenters Azure en Allemagne

Après avoir annoncé investir dans ses datacenters européens 2 milliards de dollars, Microsoft tient parole et ouvre deux régions Azure en Allemagne. Ces infrastructures seront en mesure de faire tourner Office 365 et Microsoft Dynamics dans le courant du premier semestre 2017.

 

Microsoft étend ses capacités cloud en Europe. La firme de Redmond vient ainsi d’annoncer la disponibilité générale de deux régions Azure en Allemagne, plus précisément à Magdeburg (Germany Northeast) ainsi qu’à Francfort (Germany Central). Ces ouvertures font suite à la décision de la société en novembre dernier d’investir deux milliards de dollars dans ses datacenters européens. Jusqu’à présent, les services cloud Azure proposés dans ces deux régions étaient uniquement accessibles depuis mars en bêta et sont donc ouvertes à tous à compter de ce jour. Afin de rassurer les entreprises européennes, Microsoft a pris soin de confier à T-Systems la garde des données de ses clients mais également la connexion sécurisée et privée entre les deux datacenters synchronisés à des fins de continuité.
AdTech Ad

En proposant des infrastructures cloud accessibles depuis l’Allemagne, les entreprises bénéficieront, outre une garantie que leurs données soient stockées sur le territoire européen et donc plus à l’écart des grands yeux d’agences gouvernementales étrangères, d’une meilleure latence pour un accès plus performant aux données. Parmi les services reposant sur les datacenters Azure en Allemagne de Microsoft, SAP Hana est désormais certifié pour tourner en production sur ces nouvelles infrastructures cloud. On trouve également Azure IoT pour développer des solutions dans le domaine de l’Internet des objets ou encore la mise à disposition d’instances et de machines virtuelles ainsi que des ressources de stockage et de réseau.

A noter qu’il faudra patienter encore un peu pour que les nouveaux datacenters de Microsoft en Allemagne stockent les données clients pour Office 365 et Dynamics, soit jusqu’au premier trimestre 2017 pour le premier et dans le courant du premier semestre 2017 pour le second.

 

 

 

Dominique Filippone / lemondeinformatique.fr

Aller en haut