mardi 20 août 2019
Accueil / Tic & Telecoms / Microsoft toujours porté par le cloud

Microsoft toujours porté par le cloud

Microsoft toujours porté par le cloud
Le PDG de Microsoft Satya Nadella. ROBERT GALBRAITH / REUTERS

Le géant de l’informatique a dégagé un bénéfice net de 8,81 milliards de dollars au troisième trimestre grâce notamment aux ventes de son service de stockage dématérialisé Azure et à la hausse des abonnements à sa suite logicielle Office. La capitalisation boursière de Microsoft pourrait franchir de nouveau les 1.000 milliards de dollars ce jeudi.

Microsoft se porte bien. Le géant de l’informatique a publié mercredi des résultats meilleurs qu’attendu pour son troisième trimestre clos fin mars, portés par les ventes de son service de stockage dématérialisé Azure et par la hausse des abonnements à sa suite logicielle Office.

Le bénéfice net de l’entreprise fondée par Bill Gates a progressé à 8,81 milliards de dollars (7,90 milliards d’euros) sur les trois mois écoulés, soit 1,15 dollar par action, contre 7,42 milliards ou 96 cents par action un an plus tôt, soit une hausse de 19%. Le chiffre d’affaires a, lui, progressé de 14 % à 30,57 milliards de dollars, dépassant lui aussi le consensus qui était à 29,84 milliards.

L’action gagnait plus de 4 % dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street, une hausse qui lui permettrait de  passer le cap des 1.000 milliards de dollars de capitalisation si elle se confirme jeudi.

Le cloud, moteur de croissance

La division « intelligent cloud », qui comprend la plate-forme de services Azure, a réalisé un chiffre d’affaires de 9,65 milliards d’euros, à comparer à un consensus de 9,28 milliards, soit une croissance de +73 % contre +76 % au trimestre précédent. Mike Spencer, le responsable des relations investisseurs, a tempéré ce relatif ralentissement de la croissance en notant que l’activité de cloud commence à arriver à maturation après plusieurs années d’expansion débridée. Le directeur général Satya Nadella, arrivé il y a cinq ans,  a fait du « cloud » l’axe majeur de développement de Microsoft , permettant au groupe de surmonter le déclin du marché des PC.

Satya Nadella, le discret artisan du renouveau de Microsoft

Les revenus des licences de Windows ont progressé de 9 %, dépassant elles aussi le consensus après une baisse de 5 % au trimestre précédent. Une pénurie de processeurs d’Intel que beaucoup d’analystes voyaient durer jusqu’à l’été a pu être réglée plus rapidement que prévu, permettant aux fabricants de PC de livrer plus de machines, a expliqué Mike Spencer.

Attente de nouveaux produits

La division « commercial cloud » – qui inclut les services d’Azure pour les entreprises, la suite logicielle Office 365 et le réseau social professionnel LinkedIn – a réalisé un chiffre d’affaires de 9,6 milliards de dollars, en hausse de 41 % sur un an.  La division de « gaming » (jeux vidéo) a en revanche vu sa croissance ralentir à 5 %, contre 8 % au trimestre précédent, et les ventes de la tablette et des ordinateurs Surface ont progressé de seulement 21 % contre 39 % précédemment.

Microsoft prie les internautes d’arrêter d’utiliser Internet Explorer

Dans les deux cas, ce ralentissement s’explique par le comportement des acheteurs qui attendent la sortie de nouveaux matériels, a dit Mike Spencer. L’action Microsoft, en hausse de 23 % cette année, a signé un nouveau record à 125,85 dollars à Wall Street mercredi avant la publication des résultats.

lesechos

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut