Accueil / Développement / Millenium Challenge Account : le Burkina encore parmi les sélectionnés

Millenium Challenge Account : le Burkina encore parmi les sélectionnés

Millenium Challenge Account : le Burkina encore parmi les sélectionnés

Un nouveau coup de pouce pour le pays. Pour la deuxième fois, le Burkina Faso est sélectionné pour bénéficier du programme compact du Millenium Challenge Account (MCA). Une aubaine pour le gouvernement burkinabé, une semaine après son opération séduction pour réunir une partie de financements du PNDES, le plan de développement du pays.

C’est un peu un cadeau de Noël avant l’heure pour le « pays des hommes intègres ». Le Millenium Challenge Corporation (MCC), un fonds de financement des États-Unis a inclus le Burkina dans sa liste des pays devant bénéficier du programme compact du MCA pour le compte de l’année 2017.

La sélection du pays a été notifiée par Andrew Young, l’Ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso à Roch-Marc Christian Kabor, le président burkinabé. « J’ai eu l’honneur d’apporter au président du Faso une bonne nouvelle. En effet, le Burkina Faso a été choisi pour le deuxième compact du Millenium challenge corporation (MCC). Le Burkina peut être fier de sa sélection car 50% des pays ayant bénéficié du premier compact n’ont pas réussi à être sélectionnés au deuxième compact. Cela témoigne donc de la bonne gestion du financement obtenu par le Burkina Faso à la faveur du premier compact » a déclaré le diplomate américain en poste dans la capitale sans en dévoiler le montant qui sera connu à l’issue des échanges avec les partenaires pour déterminer les projets qui seront mis en œuvre.

Un compact orienté vers le développement économique et social

C’est en 2009 que le Burkina Faso marquait sa première sélection au MCC américain. Il avait à ce moment bénéficié d’un financement américain d’environ 480,9 millions de dollars (soit 240 milliards de francs CFA) durant une période de cinq ans pour la réduction de la pauvreté et pour stimuler la croissance économique. Pour cette seconde sélection, le pays mettra sans doute en avant les projets qui alimenteront son plan de développement économique et social (PNDES), véritable rampe de lancement pour placer le pays sur les rails. Le montant variera en fonction des négociations américano-burkinabé.

C’est dire que cette nouvelle entrée dans la liste américaine est reçue par les autorités comme un encouragement par les autorités étatiques après la levée de fonds exceptionnelle lors de la conférence des investisseurs, les 7 et 8 décembre derniers à Paris. Les autorités burkinabé annoncent d’ores et déjà que l’enveloppe du MCC sera consacrée au développement des secteurs économique et social du Burkina Faso. Les projets qui seront mis en œuvre sont ceux qui sont contenus dans le PNDES. Ce cadeau de Noël avant l’heure viendra conforter les investissements des projets liés à la sécurisation foncière, le désenclavement, le développement de l’agriculture et la construction d’écoles.

Ibrahima Bayo Jr.
la tribune afrique

Aller en haut