Accueil / Finances / Milost Global, de l’ex boxeur africain Egerton Forster, signe un premier investissement au Nigéria dans l’immobilier

Milost Global, de l’ex boxeur africain Egerton Forster, signe un premier investissement au Nigéria dans l’immobilier

Milost Global, de l’ex boxeur africain Egerton Forster, signe un premier investissement au Nigéria dans l’immobilier

Milost Global, une firme de private equity basée à New-York et fondée par l’ex-champion de boxe sierra-leonais Egerton Forster, poursuit son déploiement en Afrique. Elle a signé un plan de financement de 500 millions $ avec Femab Properties Ltd, une société nigériane spécialisée dans les travaux de construction et le développement immobilier.

La ressource ainsi apportée permettra à la société nigériane, de financer le fonds de roulement de son projet en développement et de construction de lieux d’habitation pour étudiants au Nigéria, dans le cadre d’un accord de BOT (construire exploiter et transférer), qu’elle a signé avec des universités publiques et privées. Une autre part de la ressource permettra de soutenir des projets immobiliers à l’extérieur du Nigéria.

Une lettre d’engagement entre les deux partenaires devrait être signée cette fin de mois d’août 2017. Selon les termes de l’accord et conformément à la stratégie de Milost Global, 200 millions $ seront apportés en fonds propres dans le projet de Femab, et 300 millions $ lui seront remis sous forme de dette.

C’est le premier investissement de Milost Global au Nigéria et, selon son directeur général et fondateur, il est question de soutenir Femab Properties dans son ambition à devenir une des premières sociétés immobilières d’Afrique de l’ouest.

Milost Global compte plus de 25 milliards $ de capitaux investis, et est déjà présente en Afrique à travers d’autres investissements. Elle s’est engagée à hauteur de 300 millions $ dans le secteur des services de santé haut de gamme au Ghana. Le 9 juin 2017, Milost Global a apporté un fonds de roulement pouvant aller jusqu’à 3 milliards $ à Tec CTL, une compagnie pétro-gazière basée à New York, mais qui possède des opérations au Botswana. En février 2017, elle avait engagé 1 milliard $ dans la société de logistique sud-africaine Labat Africa.

Plus récemment, la firme a annoncé le lancement de sa filiale Milost Bank Africa Ltd, avec pour ambition de mener des acquisitions bancaires dans des pays d’Afrique australe et de l’ouest. Une ambition qu’elle partage avec d’autres investisseurs institutionnels, notamment Atlas Mara, cotée sur le London Stock Exchange, et Arise BV, une joint-venture entre le fonds néerlandais de développement (FMO) et le Nordfund.

Idriss Linge
agence ecofin

Aller en haut