Accueil / Mines & Energies / Mines : pourquoi le canadien Kinross parie à nouveau sur la Mauritanie

Mines : pourquoi le canadien Kinross parie à nouveau sur la Mauritanie

Mines : pourquoi le canadien Kinross parie à nouveau sur la Mauritanie

Après avoir renoué le dialogue avec Nouakchott, le géant minier investit dans de nouvelles installations sur le site de Tasiast pour baisser ses coûts. Et quadrupler sa production d’or à l’horizon 2020.

Avant d’annoncer, le 18 septembre dernier, un investissement de 590 millions de dollars (environ 500 millions d’euros) pour étendre l’exploitation de la mine de Tasiast, située à 300 km au nord de Nouakchott, en plein désert, le canadien Kinross, cinquième producteur mondial d’or, a pris son temps.

Sept ans se sont écoulés depuis le rachat, pour 7,1 milliards de dollars, de son compatriote Red Back Mining, propriétaire de ce gisement dont les réserves représentent plus de 8 millions d’onces d’or (environ 230 tonnes), et dont la production en 2016 s’est élevée à 175 176 onces.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut