dimanche 24 février 2019

Accueil / Finances / Monétique: Gim-Uemoa vulgarise l’utilisation des cartes bancaires au Togo

Monétique: Gim-Uemoa vulgarise l’utilisation des cartes bancaires au Togo

Monétique:  Gim-Uemoa vulgarise l’utilisation des cartes bancaires au Togo

Malgré l’élargissement du réseau du Groupe Interbancaire Monétique de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Gim-Uemoa) et les efforts de vulgarisation de la monétique dans la sous-région, l’usage des cartes bancaires n’est pas vraiment rentré dans les habitudes des Togolais. Mais les choses devraient évoluer rapidement.

Au Togo, environ 300 000 personnes sont détenteurs d’une carte bancaire, sur les 8 millions d’habitants que compte le pays.  Ce chiffre est très faible quand on sait que le Togo compte sur son marché plus de 14 banques qui proposent des produits assez diversifiés, dont  les cartes bancaires à leurs clients. Pourquoi alors, l’usage des cartes bancaires n’est pas encore rentré dans les habitudes des Togolais ? Les responsables de Gim – Uemoa ont leur petite idée. Dans une rencontre qu’ils ont eue avec la presse togolaise le mercredi 6 février 2019,  le directeur du groupe, Blaise Ahouantchede et son staff ont évoqué plusieurs problèmes dont les mauvaises expériences des clients qui ont déjà essayé les cartes bancaires, le manque de communication autours du produit et des problèmes liés au manque d’internet et d’énergie, dans quelques  des pays de la zone Uemoa.

Ainsi, cette rencontre a permis au Gim-Uemoa de partager les dernières  innovations dans le domaine de l’intégration monétique qui ont été mis en place dans la sous-région, ces dernières années. Aujourd’hui par exemple, il est possible d’utiliser toutes les cartes bancaires dans n’importe quel guichet automatique, dans l’espace Uemoa. Concrètement, cela veut dire qu’un  détenteur d’une carte bancaire de l’UTB peut retirer de l’argent dans un guichet automatique de la BOA ou  de NSIA Banque. « De sa création en 2003 à la fin 2017, le Gim-Uemoa a vu son réseau passer de 48 à 130 banques, institutions financières et postales, établissements de monnaie électronique pour plus de 5millions de porteurs de cartes répertoriés dans les 8 Etats de l’Uemoa », a déclaré Blaise Ahouantchede, le directeur général du Groupe.

Gim-Uemoa  ne compte pas s’arrêter là. L’institution veut élargir sa plateforme de traitement en partenariat avec tous les acteurs et leaders mondiaux de l’industrie des transactions numériques financières. Une ambition dont la réussite dépend certainement de l’engouement des populations à utiliser les cartes bancaires que leur proposent les banques.

Rachidou Zakari

Ecodafrik.com/Ecodufaso.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut