Accueil / Finances / Monnaie électronique : la Beac met un coup d’arrêt aux transferts hors de la zone Cemac

Monnaie électronique : la Beac met un coup d’arrêt aux transferts hors de la zone Cemac

Monnaie électronique : la Beac met un coup d’arrêt aux transferts hors de la zone Cemac

Dans une lettre datant du 19 juin, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques de la zone Cemac à cesser les opérations de cette nature.

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) met un coup d’arrêt à la sortie des fonds hors de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) via le mobile money. Dans une lettre en date du 19 juin, le gouverneur de la banque centrale commune au Cameroun, au Gabon, au Tchad, à la RCA, au Congo et à la Guinée équatoriale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques à « cesser toute opération de transfert de fonds à l’international dans le cadre des activités de monnaie électronique, par le canal de vos partenaires techniques. » Il se réserve le droit de sanctionner ultérieurement d’éventuels contrevenants.

Dans la missive dont JA s’est procuré une copie, le banquier central constate, sans être affirmatif, l’abandon par les banques de leur rôle en la matière. « Les partenaires techniques, opérateurs de téléphonie mobile, seraient en réalité les véritables émetteurs de monnaie électronique, en assureraient la gestion et procéderaient à des transferts à l’international. De telles actions constitueraient alors une violation grave de l’esprit et de la lettre de la réglementation régissant non seulement l’activité d’émission de la monnaie électronique, mais aussi la réglementation des changes », relève Abbas Mahamat Tolli.

>>Lire l’article complet sur jeuneafrique.com

Aller en haut