Accueil / Mines & Energies / Moody’s abaisse les notes de quatre pays africains producteurs de pétrole

Moody’s abaisse les notes de quatre pays africains producteurs de pétrole

Moody’s abaisse les notes de quatre pays africains producteurs de pétrole

L’agence de notation américaine Moody Investors Service a revu à la baisse les notes de quatre pays africains producteurs de pétrole, principalement en raison des impacts négatifs de la chute des prix du pétrole sur les économies étudiées. En effet, Le Nigéria et le Gabon ont tous deux vu leurs notes rétrograder de « Ba3 » à « B1», l’agence basée à New York pointant des « prix du pétrole demeurés trop bas » ; ce qui soulève le risque de pénurie de liquidités et de vulnérabilité externe pour les économies des deux pays, selon des précisions des experts.

La note de l’Angola a, quant à elle, été abaissée à «B1» et la République du Congo est passée de «B1» à «B2», payant ainsi sa forte dépendance au pétrole qui limite ses options de financement. Contrairement aux trois autres pays, le Nigéria a été placé dans une perspective stable. « La perspective stable est motivée par l’avis de Moody’s que les risques de baisse posés par l’affaiblissement de la solidité financière du pays et des pressions extérieures sur l’économie prévues pour2016 et 2017 sont équilibrés par la force des finances du pays qui dépasse celle des autres pays africains notés », expliquent les analystes.

Il faut souligner que le pétrole constitue, pour chacun de ces pays africains, plus de 60% des recettes de l’État et une moyenne de 90% des recettes liées à l’exportation.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut