Accueil / Finances / Moody’s maintient sa notation pour la dette souveraine de l’Afrique du Sud

Moody’s maintient sa notation pour la dette souveraine de l’Afrique du Sud

Moody’s maintient sa notation pour la dette souveraine de l’Afrique du Sud

L’agence de notation internationale Moody’s a maintenu la notatin de la dette souveraine sud-africaine à Baa2, qui est de deux degrés au-dessus du niveau de sous-investissement avec des perspectives “négatives”.

“Les perspectives négatives sur la cote obligataire du gouvernement sud-africain Baa2 reflètent les risques liés à la mise en œuvre de réformes structurelles visant à rétablir la confiance et à encourager les investissements, sur lesquels Moody’s fonde ses attentes pour une reprise progressive de la croissance et la stabilisation de la dette dans les prochaines années”, selon un communiqué publié vendredi soir.

Les perspectives négatives reconnaissent également des risques à la baisse liés à l’incertitude politique et à la faible confiance des entreprises, ainsi qu’à l’environnement extérieur difficile caractérisé par une faible croissance, des investissements et des échanges commerciaux, a indiqué Moody’s.

La notation de l’Afrique du Sud va probablement baisser en l’absence de réformes structurelles fondamentales soutenant une croissance durable à moyen et long terme, a averti l’agence.

La poursuite de l’accumulation de la dette publique et des passifs éventuels en termes de PIB exercerait également une pression à la baisse sur les notations, a affirmé Moody’s.

Enfin, les combats politiques qui entravent la capacité du gouvernement à mettre en œuvre des réformes structurelles clés et à contribuer à une faible confiance des entreprises seraient également négatives, a indiqué l’agence.

Même si une mise à niveau de la notation est peu probable, Moody’s changerait les perspectives négatives à stables si le gouvernement entreprenait des réformes structurelles qui conduiraient l’économie vers une croissance plus forte et durable et stabiliseraient la dette publique et les passifs éventuels par rapport au PIB, d’après l’agence.

Le renforcement de la confiance des entreprises par le biais de réformes dans les domaines du marché du travail, de l’électricité et des entreprises publiques serait positif pour la crédibilité, a déclaré l’agence.

Plus tôt dans la journée, une autre agence de notation Fitch a modifié les perspectives de l’Afrique du Sud de stable à négatif.

L’Afrique du Sud a agi rapidement pour éviter un déclassement de la note souveraine au statut de “junk” qui augmenterait ses coûts d’emprunt et dissuaderait l’investissement.

LE CAP (Afrique du Sud), 28 novembre (Xinhua) –

Aller en haut