mercredi 02 décembre 2020
Accueil / Mines & Energies / MOZAMBIQUE : Neoen lance la construction de sa centrale solaire de Metoro de 41 MWc

MOZAMBIQUE : Neoen lance la construction de sa centrale solaire de Metoro de 41 MWc

MOZAMBIQUE : Neoen lance la construction de sa centrale solaire de Metoro de 41 MWc

Le producteur indépendant d’électricité (IPP) français Neoen vient de lancer la construction de sa centrale solaire photovoltaïque de Metoro dans la province de Cabo Delgado au nord-est du Mozambique. Avec une capacité attendue de 41 MWc, le projet est financé par Proparco, la filiale de l’Agence française de développement (AFD), dédiée au secteur privé. Les travaux sont réalisés par l’entreprise portugaise Efacec Power Solutions.

Le lancement des travaux de construction de la centrale solaire photovoltaïque de Metoro était à l’origine d’une cérémonie à laquelle a pris part le président de la République du Mozambique le vendredi 23 octobre 2020. Filipe Nyusi était assisté de David Izzo, l’ambassadeur de France en eSwatini et au Mozambique. La présence de ce diplomate français est liée au fait que le projet solaire de Metoro est développé par l’entreprise Neoen basée à Paris en France.

Le producteur indépendant d’électricité (IPP) développe le projet solaire de Metoro avec son partenaire Electricidade de Moçambique (EDM), dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP) signé avec les autorités mozambicaines responsables des questions énergétiques.

Neoen a confié la construction de la centrale solaire à Efacec Power Solutions. L’entreprise basée à Porto au Portugal construira l’installation sur un terrain de 138 hectares dans la province de Cabo Delgado au nord-est du Mozambique. L’ensemble des panneaux solaires installés sur le site afficheront une capacité de 41 MWc. L’électricité transitera par une sous-station de la compagnie publique EDM, via une ligne de haute-tension que construira Efacec.

Le financement de Proparco

L’électricité que produira la centrale solaire de Metoro sera vendue à EDM sur la base d’un contrat d’achat d’électricité (CAE) de 20 ans. La puissance du parc est capable d’alimenter 175 000 foyers mozambicains tout en évitant les émissions de 49 000 tonnes de CO2 par an. Dans le cadre de son projet d’énergie renouvelable, Neoen a reçu un financement de 40 millions d’euros de Proparco. La filiale de l’Agence française de développement (AFD) responsable du secteur privé, estime que la nouvelle centrale permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre du Mozambique, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique.

Les bénéfices environnementaux et sociaux de ce projet seront également importants, « en particulier pour les habitants de la province du Cabo Delgado » où 135 000 personnes pourraient être électrifiées. « La France, à travers le groupe Agence française de développement, est très fière de participer au financement de la construction de cette centrale solaire. Il est important de préciser que le prêt de l’AFD et Proparco comprend une tranche concessionnelle, autorisée grâce à l’effort financier consenti par l’État français, afin d’optimiser le tarif proposé et de soutenir localement les bénéfices environnementaux et sociaux positifs de ce projet », affirme David Izzo, l’ambassadeur de France au Mozambique et en eSwatini.

afrik21

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut