Accueil / Tic & Telecoms / MTN Group a plongé de 10,18% sur le JSE après l’annonce d’un franchissement de seuil à la hausse

MTN Group a plongé de 10,18% sur le JSE après l’annonce d’un franchissement de seuil à la hausse

MTN Group a plongé de 10,18% sur le JSE après l’annonce d’un franchissement de seuil à la hausse

MTN Group a plongé de 10,18% sur le JSE après l’annonce d’un franchissement de seuil à la hausse

Le groupe sud-africain MTN qui est le leader Afrique des services de télécommunication mobile, tout au moins par le nombre de ses abonnées, a chuté de 10,18% jeudi 24 mars 2016 sur le Johannesburg Stock Exchange où il est côté, signant la troisième pire des performances de la journée, a-t-on pu constater au regard des performances boursières sur ce marché financier sud-africain.

Techniquement, le titre avait débuté en forte baisse à 135 rands (contre une clôture à 141 rands la veille), avant de plonger davantage à 126 rands pour se redresser légèrement à 128 rands en fin de journée. La raison de cette contre-performance n’est pas immédiatement identifiable, d’autant que cela n’a pas fait l’objet de commentaires particuliers, de la part des analystes.

Sans qu’on ne puisse forcément lier tous ces faits, cette contreperformance boursière est survenue le jour où MTN a indiqué que Lombard Odier Darier Hentsch & Cie, son deuxième plus gros actionnaire institutionnel pour le compte de l’opérateur singapourien de télécommunication M1 Limited, a franchi à la hausse le seuil des 10,01% du capital. Il n’est donc pas exclu que de nouvelles cessions d’actions se soient opérées dans la foulée.

L’année 2015 n’a pas été facile pour MTN Group dont le bénéfice net distribuable aux actionnaires a baissé de 37,5% comparé à celui de 2014. En plus de cela, l’opérateur est toujours sous la menace d’une amende de 3,9 milliards $, même si les dernières nouvelles font état d’avancées positives avec les autorités nigérianes.

Dans ces conditions, plusieurs investisseurs institutionnels (Oppenheimerfunds en tête), ont cédé au total 52,5 millions d’actions entre le 1er et le 29 janvier dernier, soit pour effectuer des prises de bénéfice, soit pour limiter leur exposition sur un placement qui depuis fin septembre 2015, a déjà perdu 29,8% de sa valeur.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut