Accueil / Mines & Energies / Muda Yusuf critique l’omniprésence de la NNPC dans le segment aval du pétrole au Nigéria

Muda Yusuf critique l’omniprésence de la NNPC dans le segment aval du pétrole au Nigéria

Muda Yusuf critique l’omniprésence de la NNPC dans le segment aval du pétrole au Nigéria

Compte tenu de la crise que connait le secteur de la distribution du carburant depuis plusieurs semaines, la Chambre du commerce et d’industrie du Nigéria (LCCI) a appelé à la nécessité de réviser en urgence la politique de réglementation du segment aval du pétrole et du gaz.

Dans un communiqué de presse publié dimanche, le directeur général de la LCCI, Muda Yusuf (photo) est revenu sur les problèmes qui minent le secteur à savoir : pénurie récurrente et prolongée du carburant, perte considérable d’heures de travail en raison de files d’attente devant les stations-services, problèmes de circulation sur les autoroutes, les questions de transparence dans la chaîne d’approvisionnement des produits pétroliers entre autres.

Selon Yusuf, le secteur pétrolier aval souffre actuellement d’une réglementation excessive qui a des conséquences négatives sur la croissance, l’investissement et la création d’emplois dans le secteur. « Nous sommes préoccupés par le manque de clarté sur la libéralisation du secteur. Il y a tellement de désordre que beaucoup d’investissements ont été mis en attente et la concentration de l’approvisionnement de la chaîne de distribution à la NNPC reste l’une de nos préoccupations majeures. Il faut trouver un moyen de mettre fin à la domination de la NNPC en faveur des investisseurs privés dans le secteur », a expliqué le responsable.

Pour lui, le modèle de gestion du secteur pétrolier aval n’est pas durable. De plus, il est en déphasage avec la vision actuelle de l’administration de diversifier l’économie et de créer plus d’emplois. Il a, par la suite exhorté le gouvernement à libéraliser de toute urgence le secteur pétrolier aval pour favoriser l’essor du privé dans le secteur, sous réserve bien entendu d’un cadre réglementaire approprié. « Il devrait y avoir un cadre de compétition pour tous les opérateurs, y compris la NNPC. Cela mettrait un terme à l’éternel problème de la pénurie de carburant dans le pays et les difficultés subies par les citoyens en raison de la pénurie du carburant », préconise le directeur de la chambre de commerce.

Pour conclure son intervention, il a ajouté que toutes ces propositions permettraient également d’attirer davantage d’investissements, de générer plus d’emplois et de réduire la pression sur les réserves de change du pays.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut