Accueil / Développement / Naissance d’un géant des soft commodities : Cofco international

Naissance d’un géant des soft commodities : Cofco international

Naissance d’un géant des soft commodities : Cofco international

Il y avait Archer Daniels Midlands (ADM), Bunge, Cargill et Louis Dryfus. Ces quatre leaders mondiaux du négoce des matières premières agricoles, réunis sous le sigle ABCD, se partageaient l’essentiel de ce marché. Mais ça, c’était avant.

Lancé le jeudi 14 mai dernier, la compagnie chinoise Cofco International entend perturber l’ordre préétabli et se tailler un empire dans le commerce des soft commodities. Une ambition dont elle a manifestement les moyens. En effet, le nouveau venu est issu d’une union entre Cofco (la compagnie publique d’importation de produits agricole) et le fonds China Investment Corp. Le fonds souverain dont la puissance financière s’élève à 650 milliards de $ détiendra 19,9% de la coentreprise tandis que la Cofco en possèdera 80,1%.

Loin d’une démonstration de force gratuite le gigantisme de Cofco International n’est qu’à la juste mesure des attentes placées en lui par l’empire du milieu, car la compagnie devra, tout en pesant sur le commerce mondial, faciliter l’approvisionnement de la Chine. Soja, lait, huile de palme, maïs, viande… autant de produits sur lesquels se positionnera la compagnie pour satisfaire les appétits d’une population de plus de 1,3 milliard d’individus, dont les habitudes alimentaires connaissent actuellement des changements.

Pour atteindre son objectif, Cofco International a déjà commencé par prendre contrôle du trader néerlandais Nidera et a récemment repris l’activité agricole du Hong-kongais Noble.

La compagnie a annoncé qu’elle entendait s’étendre aux Etats-Unis, l’un des principaux exportateurs de céréales de la planète. Ce sera à Matthew Jansen, un américain justement, ancien de chez ADM, de piloter le mastodonte vers ses rêves de grandeurs.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut