mercredi 27 janvier 2021
Accueil / Mines & Energies / Namibie : Paladin devra investir 81 millions $ pour reprendre l’exploitation de l’uranium à Langer Heinrich

Namibie : Paladin devra investir 81 millions $ pour reprendre l’exploitation de l’uranium à Langer Heinrich

Namibie : Paladin devra investir 81 millions $ pour reprendre l’exploitation de l’uranium à Langer Heinrich

La production d’uranium de la Namibie devrait bientôt augmenter. Paladin Energy veut en effet profiter de l’embellie des prix pour reprendre l’exploitation à Langer Heinrich. Pour cela, il lui faudra investir 81 millions $ afin de produire 88,5 millions de livres d’uranium sur 17 ans.

La reprise de l’exploitation minière au projet d’uranium Langer Heinrich nécessitera un investissement de 81 millions $. C’est ce qui ressort d’un plan de redémarrage publié cette semaine par Paladin Energy, compagnie minière propriétaire de cet actif en Namibie.

Dans les détails, il faudra 34 millions $ pour alimenter la trésorerie, financer les travaux de maintenance des installations, l’achat du matériel de travail, le recrutement d’une main-d’œuvre ainsi que d’un fournisseur de services miniers. Le solde de l’investissement sera employé dans des travaux de modernisation et d’amélioration de l’efficacité, incluant notamment une augmentation de la capacité des usines de traitement.

Il faut noter que le plan de redémarrage prévoit trois phases distinctes sur une durée de vie estimée à 17 ans. Après la phase de montée en puissance, la mine atteindra à la phase 2, un pic de production annuelle de 5,9 millions de livres de dioxyde d’uranium à la septième année d’exploitation. La dernière phase qui servira au traitement de tous les stocks de minerai accumulés permettra d’atteindre l’objectif de production de 88,5 millions de livres sur toute la durée de vie du projet.

Paladin Energy négocie désormais avec ses partenaires des accords de prélèvement sur la future production, tout en poursuivant en parallèle d’autres travaux d’optimisation liés au redémarrage de la mine. Pour rappel, Langer Heinrich a été placée en maintenance en 2018 en raison du faible cours de l’uranium. La reprise des activités dans un contexte de légère amélioration des prix devrait garantir à Paladin et à l’Etat namibien des revenus satisfaisants.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut