jeudi 19 septembre 2019
Accueil / Portraits / Nappy N’ko rayonne dans les cosmétiques

Nappy N’ko rayonne dans les cosmétiques

Nappy N’ko rayonne dans les cosmétiques

La création de produits de beauté plaît à grand nombre d’entrepreneuses de la diaspora. Ce marché lucratif attire les convoitises et suscite les vocations. Moussou Diakité, fondatrice de Nappy N’ko est devenue une référence dans son secteur au sein du marché afro-français.


Rudy Casbi


S’il y a bien un secteur que les femmes de la diaspora aiment investir dans le cadre d’une activité entrepreneuriale, c’est celui des produits de beauté et de la cosmétique. «Avec Nappy N’ko, nous proposons une sélection  de produits de beauté composée d’éléments essentiellement naturels et bios », explique sa fondatrice, Moussou Diakité.

Et de poursuivre: «Ce qui fait notre force, c’est que nous sommes engagés dans un processus socialement et écologiquement responsables. C’est notamment le cas au Sénégal avec l’objectif de contribuer à notre échelle à l’émergence du pays».  Entrepreneuse dans l’âme, Moussou Diakité  n’a pas attendu d’entrer de plein pied dans le monde du travail pour lancer sa propre aventure entrepreneuriale . «Nappy N’ko existe depuis quatre années. Au départ, cela a commencé dans mon salon. Puis la demande a rapidement explosé.  Jusqu’à aujourd’hui, nous avons travaillé avec près de 2300 clients»,indique-t-elle. La force de Nappy N’ko tient en un concept simple: «Nous sommes très proches des clients. Nous demandons beaucoup de détails sur leurs attentes et besoins. Nous les questionnons sur leur fréquence d’utilisation des produits de beauté, leur manière d’utiliser le produit ainsi que leur environnement socio-professionnel», explique Moussou Diakité. Grâce à cette stratégie, l’entreprise espère accroître de 10% par an d’ici les cinq prochaines années.

Moussou Diakité, objectif France

Nappy N’ko souhaite s’étendre sur toute la France dans les prochaines années. «Nous nous souhaitons proposer nos services pour les communautés afros implantées à Marseille, Bordeaux et Montpellier », dit-elle. Afin de parvenir à cet objectif, Nappy N’ko souhaite créer un réseau d’ambassadrices. «Les clientes sont celles qui représentent le mieux l’esprit de la marque. Elles pourront nous représenter dans les salons et afterworks afin de donner du conseil et d’élargir la clientèle », affirme-t-elle.

C’est cette stratégie de distribution que Moussou Diakité compte mettre en place en valorisant également son tissu productif. «Nos clientes aiment connaître la provenance de nos matières premières. Les huiles végétales viennent du Maroc et nos poudres sont originaires d’Inde. Cela renforce l’authenticité de nos produits d’autant que ces matières premières sont extraites de manière artisanales sans aucun procédé industriel», explique Moussou Diakité. C’est avec cette même recette que Moussou Diakité sortira une prochaine gamme de produits. Et cela pour le plus grand plaisir de ses ambassadrices.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut