vendredi 04 décembre 2020
Accueil / Développement / Ngozi Okonjo-Iweala en pole position pour la direction de l’OMC

Ngozi Okonjo-Iweala en pole position pour la direction de l’OMC

Ngozi Okonjo-Iweala en pole position pour la direction de l’OMC

Dans la course à la direction de l’OMC, il ne reste plus que la Coréenne, Yoo Myung-hee et la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala. Dans la dernière ligne droite avant l’élection qui aura lieu le 7 novembre, la candidate africaine enregistre de nombreux soutiens internationaux.

Dèjà, adoubée par les 55 Etats de l’Union Africaine, Ngozi Okonjo-Iweala peut désormais compter sur plusieurs personnalités africaines et européennes de premier plan qui viennent de signer une déclaration de soutien à sa candidature : les présidents Macky Sall, Roch Marc Christian Kaboré et Nana Akufo-Addo pour ce qui concerne l’Afrique. Jean-Claude Juncker (ex-président de l’UE), et les anciens chefs d’Etat Horst Köhler (Allemagne), Romano Prodi (Italie) ou Felipe Gonzalez (Espagne) pour ce qui est de l’Europe.

« Le rôle de l’OMC doit maintenant être renforcé afin de contrer les formes de protectionnisme et d’unilatéralisme qui affectent de manière dramatique le système multilatéral », affirment les signataires qui estiment que la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala « donnera un coup de fouet aux efforts du continent (africain, ndlr) pour occuper une place dans le commerce international qui corresponde à son poids réel et à ses potentialités ».

Un avis que partage l’intéressée : « Je suis la candidate de la réforme (…) Je sens le vent dans mon dos. Il est clair que tous les membres de l’OMC veulent restaurer le système de règlement des différends, quel que soit leur point de vue sur le sujet.» a déclaré lors d’un point de presse celle qui pourrait bientôt prendre ses quartiers à Genève.

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut