Accueil / Développement / Niger : les sachets et emballages en plastiques désormais interdits

Niger : les sachets et emballages en plastiques désormais interdits

Niger : les sachets et emballages en plastiques désormais interdits

Le gouvernement nigérien, réuni en conseil des ministres jeudi, a adopté un décret déterminant les modalités d’application de la loi interdisant “la production, l’ importation, la commercialisation, l’utilisation et le stockage des sachets et des emballages en plastiques souples à basse densité”.

Le projet de loi a été adopté par l’Assemblée nationale nigérienne le 28 octobre 2014, mais tarde jusque-là à être mis en application effective.

Avec l’adoption de ce projet de décret jeudi, le Niger est doté d’un complément juridique nécessaire à la protection de l’ environnement et à la gestion des sachets plastiques.

Ainsi, les types de sachets et emballages en plastique, dont la production, l’importation, la commercialisation, l’utilisation et le stockage sont interdis, sont désormais identifiés.

Selon le gouvernement nigérien, les déchets plastiques constituent “la menace la plus sérieuse pour l’environnement, pour la santé humaine et animale, en somme pour l’économie mondiale”.

En effet, les déchets plastiques empêchent aux eaux de pluies de s’infiltrer dans le sous-sol et polluent le paysage. Lorsqu’ils sont ingérés par les animaux, ils provoquent des troubles gastro- intestinaux graves pouvant conduire à la mort.

Pire, “en dépit de toutes les initiatives prises par l’Etat, les collectivités territoriales et les partenaires, le problème ne fait que s’aggraver”, faisait savoir le gouvernement en initiant ce projet de loi.

Au Niger, plus de 150.000 tonnes de déchets plastiques sont importées chaque année sur le territoire national, apprend-on de source parlementaire.

Le péril du sachet plastique est également une préoccupation régionale. Plus de 36% du cheptel de l’espace UEMOA (Union économique monétaire ouest-africaine) est victime des déchets plastiques.

french.china.org.cn

Aller en haut