mardi 20 août 2019
Accueil / Bourse / Nigeria : après son entrée à la bourse de Lagos, MTN lève 500 millions d’euros

Nigeria : après son entrée à la bourse de Lagos, MTN lève 500 millions d’euros

Nigeria : après son entrée à la bourse de Lagos, MTN lève 500 millions d’euros
La filiale nigériane de l’opérateur sud-africain MTN Group, a annoncé avoir obtenu un prêt de près d’un demi-milliards d’euros auprès de 7 banques internationales. Cet emprunt qui est destiné au financement de plusieurs investissements dans le pays, est étalé sur sept années et intervient après l’introduction, le 16 mai dernier, de MTN Nigeria à la Nigeria Stock Exchange (NSE).

MTN Nigéria n’a pas attendu longtemps après son introduction le 16 mai dernier à la bourse de Lagos, pour solliciter le marché. La filiale locale de l’opérateur Télécom sud-africain MTN Group vient d’annoncer avoir obtenu un prêt de 200 milliards de naira soit 494 millions d’euros auprès de sept banques internationales. « Je suis ravi que si peu de temps après notre cotation réussie à la Bourse du Nigeria, nous soyons en mesure de la compléter par un ajout aussi important à notre portefeuille de dette », s’est réjoui Fredi Moolman, directeur général de MTN Nigeria, à la suite des deux opérations qui ont connu un franc succès.

Dans un communiqué, l’opérateur a annoncé que cet emprunt étalé sur 7 années et qui a été coordonné par Citibank, s’inscrit dans un programme visant à privilégier les emprunts en monnaie locale, afin d’aider l’opérateur à atténuer la volatilité des taux de change. Le prêt est destiné à financer les dépenses d’investissement au Nigeria, et de garnir le fonds de roulement de l’entreprise.

Introduction réussie à la NSE

Après plusieurs années de difficultés et d’incertitudes sur son plus grand marché, l’opérateur panafricain voit désormais les perspectives s’améliorer au Nigeria. Le jeudi 16 mai, MTN Nigéria a en effet fait son entrée à la Nigeria Stock Exchange (NSE), la bourse de Lagos, avec une capitalisation de 5,8 milliards d’euros, soit la seconde plus importante société sur la place financière nigériane, après Dangote Cement. « Nous vivons et travaillons au Nigeria, maintenant nous y sommes aussi cotés », avait alors estimé Fredi Moolman, le directeur général de la filiale locale pour qui, l’introduction au NSE démontre la confiance du groupe dans l’économie nigériane après des années de différends avec le gouvernement.

Avec ces perspectives, MTN compte désormais développer au Nigeria les transferts d’argent via téléphone portable, un secteur très peu développé au Nigeria malgré son immense potentiel. Avec près de 50 millions de nigérians qui n’ont pas accès à un compte bancaire dans le pays le plus peuplé d’Afrique, l’opérateur sud-africain compte répliquer des expériences qui ont réussi dans certains marchés notamment d’Afrique de l’est.

MTN Group est côtée à la Johannesburg Stock Exchange (JSE), la bourse sud-africaine et en août 2018, l’opérateur avait déjà introduit sa filiale ghanéenne à la Bourse d’Accra, levant au passage 237 millions d’euros, la plus grosse introduction en bourse de ce pays.

La Tribune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut