Accueil / Mines & Energies / Nigéria : la NNPC a enregistré une perte de 18,98 milliards de nairas en mars 2016

Nigéria : la NNPC a enregistré une perte de 18,98 milliards de nairas en mars 2016

Nigéria : la NNPC a enregistré une perte de 18,98 milliards de nairas en mars 2016

La NNPC a annoncé, dans son dernier rapport financier mensuel, une perte de 18,98 milliards de nairas soit environ 95,5 millions $ dans le cadre de ses activités pétro-gazières pour le compte du mois de mars 2016. C’est 22,03% de moins que le déficit de 24,23 milliards nairas qu’a connu la société d’Etat, le mois précédent.

Selon le document, la réduction du déficit est due à la baisse des charges d’exploitation et une augmentation marginale du chiffre d’affaires de la société. En outre, la réduction a été largement portée par l’amélioration des ventes de produits pétroliers, de dispositifs de mesures de contrôle des coûts et de l’amélioration du chiffre d’affaires de son segment aval.

Cependant, la NNPC a enregistré une chute drastique des ventes à l’exportation, due en grande partie à la fermeture des installations de Forcados qui produisaient environ 300 000 barils de pétrole brut. Pour rappel, le terminal de Forcados a été mis à l’arrêt à la suite d’un sabotage de pipeline, selon les déclarations de Shell.

« La fermeture de Forcados, provoquée par un acte de vandalisme, a énormément contribué aux performances moroses de la NNPC. Elle avait la possibilité de générer des revenus provenant des ventes de pétrole brut d’environ 20 milliards de nairas, ce qui aurait finalement mis la NNPC sur un bon pied. Le sabotage a aussi et surtout affecté les comptes du trésor public », indique le rapport.

Il faut rappeler que ce sont les mauvaises performances, dans la production du mois de mars, qui ont rétrogradé le Nigéria à la deuxième place dans le classement des plus importants producteurs africains d’or noir, derrière l’Angola.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut