Accueil / Finances / Nigeria : le fonds américain Milost s’introduit dans Unity Bank pour 1 milliard de dollars

Nigeria : le fonds américain Milost s’introduit dans Unity Bank pour 1 milliard de dollars

Nigeria : le fonds américain Milost s’introduit dans Unity Bank pour 1 milliard de dollars
Le fonds d’investissement new-yorkais, Milost Global confirme son intérêt pour le Nigeria en s’apprêtant à injecter 1 milliard de dollars dans l’Unity Bank. Une banque touchée de plein fouet par la récession de 2016 et qui pourrait se voir métamorphoser par l’entrée du fonds dans son tour de table.

Le fonds d’investissement américain Milost Global envisage d’injecter jusqu’à 1 milliard de dollars dans l’établissement nigérian, Unity Bank. Cette opération vise à recapitaliser la banque qui a été fortement touchée par le ralentissement de l’économie nigériane. Le fonds basé à New York prévoit d’investir 700 millions de dollars en actions et 300 millions de dollars sous forme d’obligations convertibles en actions.

Premier versement de 250 millions de dollars

Milost devrait obtenir une participation initiale d’environ 30% du capital de la banque basée à Lagos, en échange d’un premier investissement en capital estimé à 250 millions de dollars. Cette transaction qui reste soumise aux approbations réglementaires devrait voir sa première partie achevée au deuxième trimestre 2018. Le reste des fonds devrait être transféré par intervalles sur une période de 4 ans, tant que Unity Bank dispose de suffisamment d’actions à proposer à Milost.

Unity Bank fait pour rappel, partie des prêteurs nigérians de petite et moyenne taille qui ont été durement touchés par la chute des prix du pétrole et la pénurie de devises qui en a découlé. Ces structures peinent jusqu’à maintenant à reconstituer leurs niveaux de capital, vu que la récession économique qui a frappé le pays les a empêchés de rembourser leurs créances en 2016. Issue de la fusion de neuf banques entre décembre 2005 et mars 2006, Unity Bank avait annoncé en avril dernier son intention de vendre ses prêts improductifs pour éviter des pénalités après avoir raté le délai fixé par le régulateur pour sa recapitalisation.

Troisième incursion de Milost au Nigeria

Cette opération représentera ainsi le troisième investissement de Milost dans une entreprise nigériane cotée en bourse. Le fonds a auparavant injecté 350 millions de dollars dans le groupe pétrolier Japaul Oil & Maritime Services en février ou encore a fourni une facilté de financement de 250 millions de dollars à Resort Saving & Loans. Milost a pris pour habitude de cibler des entreprises qui se négocient à moins de la moitié leur valeur intrinsèque, en ayant recours à un mix combinant dettes et capitaux propres.

En clair, Milost achète des actions d’une entreprise à un minimum de 50% de sa valeur marchande, puis fixe ce prix sur une période de 90 jours. Si le marché ne dépasse pas ce seuil, l’entreprise cible devra s’acquitter de la différence à Milost sous la forme d’actions supplémentaires et une pénalité qui se situe entre 10 et 20% du rabais sur lequel l’action en question se négocie sur une période de 5 jours. L’intérêt du fonds new-yorkais pour Unity Bank coïncide avec l’apparition des premiers signes de reprises après trois trimestres consécutifs de renforcement du PIB que le FMI estime à 2,1% pour cette année.

La banque a de son côté vu ses revenus nets chuter de près de 54% s’établissant à 6,1 millions de dollars (2,18 milliards de nairas) en décembre 2016, avec des actifs de 1,3 milliard de dollars (493 milliards de nairas). Les créances improductives s’élevaient à 48% lors de la même période.

 Amine Ater

afrique.latribune

Aller en haut