Accueil / Tic & Telecoms / Nigeria : les opérateurs télécoms dénoncent la lourde amende servie à MTN par la NCC

Nigeria : les opérateurs télécoms dénoncent la lourde amende servie à MTN par la NCC

Nigeria : les opérateurs télécoms dénoncent la lourde amende servie à MTN par la NCC

Suite à l’amende de 5,2 milliards de dollars servie à l’opérateur de téléphonie mobile MTN Nigeria par la Commission des communications du Nigeria (NCC) pour n’avoir pas désactivé plus de 5 millions de cartes SIM non-identifiées sur son réseau, les opérateurs de téléphonie mobile opérant dans le pays sont montés aux créneaux pour manifester leur indignation. Ils jugent la somme trop lourde et de nature à nuire aux investissements de la société télécom dans le pays.

Le président de l’Association des opérateurs de télécommunications agréés du Nigeria (ALTON), Gbenga Adebayo (photo), a déclaré que cette sanction pourrait même porter atteinte à la rentabilité du secteur. « Je ne sais pas comment la NCC est arrivée à une amende aussi importante. Mais je pense que le gouvernement devrait intervenir d’urgence car elle pourrait affecter de nouveaux investissements dans le secteur. Elle est dissuasive pour les investisseurs et pourrait avoir un impact négatif sur le secteur dans son ensemble », a expliqué le patron de l’ALTON.

Pour le président de l’Association des entreprises de télécommunications du Nigeria (ATCON), Lanre Ajayi, la sanction de MTN Nigeria est « inacceptable dans une industrie des télécommunications qui dépend encore de l’investissement étranger pour obtenir une large couverture des services de télécommunications ». «Je crois fermement qu’il n’y a rien de mal pour un régulateur d’imposer une sanction à un exploitant errant pour veiller à la santé du marché. Mais lorsque le pouvoir d’un tel outil réglementaire est abusé, c’est alarmant. Le montant imposé à MTN est juste scandaleux », a souligné Lanre Ajayi.

Du côté du régulateur télécom, cette amende ne souffre d’aucun abus puisqu’elle découle d’une directive réglementaire prise au vu et au su des opérateurs télécoms. En effet, la NCC avait prévenu les opérateurs télécoms qu’ils paieraient une amende de 1005 dollars par carte SIM non-identifiée et découverte comme active sur leur réseau. Le montant unitaire n’a donc qu’été multiplié par le nombre de cartes SIM hors-la-loi découvertes sur le réseau de MTN Nigeria.

Face au terrorisme de Boko Haram, le gouvernement avait exigé une extrême sévérité à l’endroit des opérateurs télécoms qui laisseraient en circulations des cartes SIM non-identifiées.

Muriel Edjo
agenceecofin.com

Aller en haut