Accueil / Tic & Telecoms / Nigeria : l’IPO de MTN repoussée à fin 2018… « si les conditions du marché sont appropriées »

Nigeria : l’IPO de MTN repoussée à fin 2018… « si les conditions du marché sont appropriées »

Nigeria : l’IPO de MTN repoussée à fin 2018… « si les conditions du marché sont appropriées »
MTN vient d’annoncer un retard dans l’IPO de sa filiale nigériane. L’une des opérations les plus attendues de la place de Lagos ne devrait pas avoir lieu avant la fin 2018, alors que le management se veut rassurant autour de l’introduction de sa filiale ghanéenne sur la place d’Accra qui est également programmée pour cette année.

Le management de l’opérateur télécoms sud-africain, MTN Group, vient d’annoncer que la cotation de sa filiale nigériane à la bourse de Lagos ne devrait avoir lieu qu’à la fin 2018, alors que le PDG de l’opérateur avait fixé en novembre dernier, l’éxécution de l’IPO pour le milieu de l’année en cours.

« Nous progressons très bien avec la cotation nigériane et si les conditions du marché sont appropriées, nous conclurons l’opération d’ici la fin de l’année », a indiqué Rob Shuter, PDG de MTN, sans fournir plus de détails sur le processus.

Le marché nigérian, stratégique pour MTN

L’IPO la plus attendue de la place de Lagos pour cet exercice est pour rappel, issue de l’accord entre MTN et les régulateurs locaux pour solder un contentieux qui date de 2015 où l’opérateur a accepté l’offre publique initiale de la Bourse nigériane pour éviter une amende d’un milliard de dollars. Une pénalité imposée à MTN après que sa filiale nigériane avait manqué la date limite fixée par l’exécutif pour déconnecter les abonnés disposant de cartes SIM non enregistrées.

Le Nigeria reste le marché le plus important des 22 pays (entre Afrique et Moyen-Orient) où MTN est implanté. L’opérateur prévoit de lever un minimum de 500 millions de dollars et selon Bloomberg, MTN pourrait proposer aux investisseurs jusqu’à 30% du capital de sa filiale nigériane. Le groupe s’apprête par ailleurs à introduire en bourse 35% de son unité locale au Ghana, une opération qui rentre également dans le cadre d’un accord avec le gouvernement.

Des IPO pour financer la 5G

« L’introduction en bourse du Ghana est bien avancée. Nous en ferons l’annonce spécifique conformément au calendrier de l’introduction en bourse de la place d’Accra », précise-t-on du côté de MTN. L’IPO ghanéenne devrait rapporter quelques 800 millions de dollars à MTN, ce qui représente jusqu’à 10 fois les montants brassés par la plus importante introduction en bourse de l’histoire de la place d’Accra.

Les fonds récoltés suites à ces introductions devraient permettre à MTN de financer les investissements relatifs à la 5G en Afrique et au Moyen-Orient. Un chantier que l’opérateur mènera conjointement avec le géant chinois ZTE et qui devrait permettre à l’opérateur d’effectuer ses premiers tests courant 2018. Pour l’heure, la 5G reste au stade de test laboratoire et tant MTN comme ZTE restent discrets sur la date prévue pour les premiers tests sur le terrain.

 afrique.latribune

Aller en haut