Accueil / Mines & Energies / Nigéria: l’objectif des 2 millions de tonnes métriques de GPL est « irréaliste », selon …

Nigéria: l’objectif des 2 millions de tonnes métriques de GPL est « irréaliste », selon …

Nigéria: l’objectif des 2 millions de tonnes métriques de GPL est « irréaliste », selon …

Nigéria: l’objectif des 2 millions de tonnes métriques de GPL est « irréaliste », selon Babs Omotowa

Selon Babs Omotowa (photo), directeur général de la NNLG, une agence nationale en charge de la gestion du gaz naturel, l’objectif du gouvernement d’atteindre une production annuelle de deux millions de tonnes métriques de gaz de pétrole liquéfié (GPL) est irréaliste.

Ce sont pour lui les difficultés liées à l’insuffisance des infrastructures, en amont comme en aval, aux retards dans la livraison des bornes approuvées par l’État fédéral et à l’incapacité du marché à absorber le produit qui constituent les différents obstacles à la réalisation de cet objectif.

« La consommation de GPL est passée de 40 000 tonnes en 2007 à plus de 320 000 tonnes métriques en 2015. Malgré cela, l’industrie doit encore faire face à de nombreux problèmes de développement. Le premier est la question de la capacité du marché qui est très faible et, par conséquent, il ne peut absorber le GPL en grandes quantités. D’autre part, le retard dans la livraison du produit à différents terminaux est un autre problème. Troisièmement, mettre le produit à la disposition des consommateurs dans des endroits éloignés, tels que le Nord est un aussi un véritable défi. Les camions qui doivent transporter les produits passent des jours sur les routes avant d’arriver à destination », a-t-il expliqué.

D’après ses éclaircissements « pour le moment, l’État ne peut fournir que 400 000 tonnes métriques par an et ce, à condition que le marché soit prêt à l’absorber ».

Dégageant sa responsabilité sur les capacités d’approvisionnement de GPL dans le pays, il estime que la faute incombe à l’industrie de production.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut