Accueil / Tic & Telecoms / Nigeria : MTN convoqué par le Sénat pour un transfert illégal de fonds

Nigeria : MTN convoqué par le Sénat pour un transfert illégal de fonds

Nigeria : MTN convoqué par le Sénat pour un transfert illégal de fonds

L’entreprise de télécommunications sud-africaine, MTN, a été convoquée par le Sénat nigérian qui veut l’entendre sur une affaire de transfert illégal de fonds portant sur 14 milliards de dollars.

Les hostilités se poursuivent entre la société sud-africaine MTN et le Sénat du Nigeria dans l’affaire d’un présumé transfert illégal de près de 14 milliards de dollars, du Nigeria vers l’Afrique du Sud, qu’aurait orchestré la firme.

Ce jeudi, les législateurs nigérians ont pondu un communiqué dans lequel ils invitent le géant des télécommunications en Afrique à se faire entendre lors d’une audience le 20 octobre dans le cadre d’une enquête ouverte à ce propos.

Le ministre du Commerce du Nigeria, de même que la Stanbic IBTC Bank, la Standard Chartered Bank, Citibank et Diamond Bank – considérées comme des prêteuses – ont également été appelées à comparaître.

MTN et le ministre nigérian du Commerce ont toujours nié ces accusations. La Standard Chartered Bank, quant à elle, a affirmé être disponible à collaborer avec les autorités sur l’enquête.

C’est fin août que le Sénat nigérian a annoncé les couleurs de cette nouvelle bataille entre MTN et l‘État qui s’annonce dores et déjà rude.

Une autre épine dans le pied de la société sud-africaine qui était englué il y a peu, dans une autre affaire qui lui a coûté 1,7 milliard de dollars pour n’avoir pas désactivé à temps 5,1 millions de cartes sim non identifiées.

Après ce scandale qui a duré de longs mois et qui a contribué à plomber son chiffre d’affaires, la firme avait envisagé son retrait du Nigeria, l’un de ses plus gros marchés en Afrique.

Carole KOUASSI avec Reuters
africanews.com

Aller en haut