vendredi 19 avril 2019

Accueil / Auto & Transports / Nissan: bénéfice net semestriel en baisse de 13% à cause du yen fort

Nissan: bénéfice net semestriel en baisse de 13% à cause du yen fort

Nissan: bénéfice net semestriel en baisse de 13% à cause du yen fort

Tokyo (awp/afp) – Le constructeur d’automobiles japonais Nissan a annoncé lundi un bénéfice net en baisse de 13,3% au premier semestre, citant le regain du yen ainsi que des incertitudes au Japon et dans les marchés émergents, mais il a maintenu ses prévisions annuelles à l’identique.

Au cours des mois d’avril à septembre, Nissan, dont le français Renault est le premier actionnaire, a dégagé un profit de 282,4 milliards de yens (2,4 milliards d’euros au taux de change retenu par le groupe), sur des ventes en repli de 10,3% à 5.321 milliards de yens (45 milliards d’euros).

Dans un communiqué, le PDG Carlos Ghosn s’est cependant félicité de « solides résultats malgré les vents contraires des devises et des défis persistants au Japon et dans les pays émergents ».

Le bénéfice d’exploitation a chuté de 14% à 339,7 milliards de yens, mais à taux de change constants, il ressort en hausse de 31,5%, a ainsi précisé la firme de Yokohama (banlieue de Tokyo).

Sur la période, elle a écoulé 2,61 millions d’unités, un peu moins qu’un an plus tôt (-0,1%). Le recul est particulièrement prononcé au Japon (-20,2%), sous le coup de la suspension des ventes de mini-voitures Dayz/Dayz Roox fabriquées par son partenaire Mitsubishi Motors après la révélation d’un scandale de falsification de données.

Aux Etats-Unis, point fort du groupe, Nissan a enregistré une croissance de 3,7% grâce à ses véhicules Altima, Rogue et Maxima, mais le marché américain, après des années record, a atteint « un sommet », a rappelé Hiroto Saikawa, nouveau co-PDG de Nissan, lors d’un point presse.

En Chine, premier marché automobile mondial, la progression a été similaire (+3,8%). En Europe (-1,4%), en revanche, le tableau a été assombri par « des difficultés en Russie », où les ventes ont dégringolé de 30%.

Dans les marchés émergents, M. Saikawa a fait état de performances décevantes en Inde, en Thaïlande et en Indonésie, tout en notant « des signes progressifs de reprise au Brésil ».

Pour l’ensemble de l’exercice qui s’achèvera fin mars 2017, Nissan espère toujours faire progresser légèrement son bénéfice net à 525 milliards (+0,2%). Le bénéfice d’exploitation devrait pour sa part décliner de 10,5% à 710 milliards de yens, après une augmentation de 34,6% en 2015-16.

Le constructeur souhaite par ailleurs accroître ses ventes en volume de 3,3% à 5,6 millions d’unités. Son chiffre d’affaires est attendu en petite baisse (-3,2%), à 11.800 milliards de yens.

afp/rp
romandie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut