jeudi 24 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Nokia 8.3 5G : le smartphone de James Bond coûte moins de 600 euros

Nokia 8.3 5G : le smartphone de James Bond coûte moins de 600 euros

Nokia 8.3 5G : le smartphone de James Bond coûte moins de 600 euros

Équipé du nouveau processeur milieu de gamme Snapdragon 765, le Nokia 8.3 est le premier smartphone 5G de Nokia. Avec cet appareil, la marque finlandaise espère séduire un nouveau public.

Il y a quelques jours, Nokia annonçait avec fierté que l’agent Nomi, qui accompagne James Bond dans le prochain film 007 (Mourir peut attendre), utiliserait l’un de ses smartphones. L’épidémie de coronavirus est ensuite passée par là, repoussant à novembre la sortie du film.

Mais Nokia n’a pas besoin de James Bond pour lancer des smartphones. La marque finlandaise annonce donc dès aujourd’hui trois nouveaux appareils. Le Nokia 8.3 5G, commercialisé 599 euros, est celui qui a le plus retenu notre attention.

Nokia 8.3 : un smartphone 5G, mais pas haut de gamme

Les rumeurs laissaient présager que Nokia annoncerait un nouveau smartphone haut de gamme, il n’en est finalement rien. Le Nokia 8.3 5G, qui succède au Nokia 8.1 (on ne sait pas où est passé le 8.2), utilise le nouveau processeur Snapdragon 765 de Qualcomm. Il est d’ailleurs à notre connaissance le premier mobile du marché équipé de cette nouvelle puce, conçue pour que les constructeurs puissent proposer des smartphones 5G à tarif abordable. Nul besoin de vous dire que nous avons hâte de le tester, histoire de voir ce qu’il a dans le ventre.

À lire aussi : Qualcomm annonce ses nouveaux Snapdragon 865 et 765, des puces uniquement 5G

Fait assez rare, le Nokia 8.3 5G n’avait pas fait l’objet de fuites avant son annonce. Son écran poinçonné Full HD+ de 6,81 pouces (technologie LCD) n’avait jamais été mentionné sur les sites de rumeurs et confère à l’appareil un look vraiment moderne. Dommage qu’une bordure assez épaisse subsiste au bas de l’écran. Le logo de Nokia y est inscrit.

En plus de sa compatibilité 5G, le Nokia 8.3 se distingue des autres smartphones de la marque par son nouveau quadruple module caméra circulaire. Dans ce dernier, on trouve un capteur Zeiss de 64 Mpix (ouverture de l’objectif à f/1.89) qui fonctionne sur le concept du pixel-binning, ce qui donne des images de 16 Mpix après traitement. Le second capteur, de 12 Mpix, a pour particularité de servir à la fois à la prise de clichés en ultra grand-angle et à l’enregistrement vidéo. Cette configuration nous rappelle celle de Huawei avec son Mate 30 Pro, même si le capteur de Nokia est plus petit que celui du Chinois (1/2,43 pouce contre 1/1,54 pouce). La marque revendique tout de même une expérience cinématographique inédite. Les deux autres modules caméra du smartphone, un capteur macro (jusqu’à 3,6 cm de proximité) et un capteur de profondeur n’ont pour le coup rien de vraiment révolutionnaires.

Autres caractéristiques, le Nokia 8.3 5G embarque une batterie haute capacité de 4500 mAh, intègre une prise jack, se déverrouille à l’aide d’un capteur d’empreintes situé sur le côté et se décline en deux versions (64 ou 128 Go). Dans les deux cas, la mémoire est extensible par Micro SD.

Pour son prix de 599 euros, le Nokia 8.3 5G nous semble donc très intéressant. Son unique concurrent à l’heure actuelle, le Realme X50 Pro 5G, dispose, il est vrai, d’un processeur plus puissant (Snapdragon 865), mais il est probable que la réputation de Nokia et sa promesse de mises à jour majeures pendant 2 ans donneront au Finlandais un avantage certain. Le Nokia 8.3 5G sera lancé cet été.

Des Nokia 5.3 et 1.3 pour les petits budgets

Sans connectivité 5G, les nouveaux Nokia 5.3 et 1.3 viennent compléter le milieu de gamme et l’entrée de gamme de Nokia.

Commercialisé 199 euros, le Nokia 5.3 reprend le design du Nokia 8.3 mais troque le poinçon pour une encoche en forme de goutte d’eau. Son écran, d’une diagonale de 6,55 pouces, se limite d’ailleurs à une définition HD+. Côté photo, on a une nouvelle fois un quadruple module caméra avec un capteur principal de 13 Mpix et… trois autres modules plus dispensables. Capteur de profondeur, capteur macro (2 Mpix), module ultra grand-angle rattaché à un capteur de… seulement 2 Mpix ! On ne s’attend pas à une qualité impressionnante. Enfin, le mobile embarque le processeur Snapdragon 665 utilisé sur des appareils milieu de gamme comme le Xiaomi Mi A3.

À 109 euros, le Nokia 1.3 comptera parmi les smartphones les moins chers du marché. Fonctionnant avec Android Go (dans sa version 10, avec au moins la promesse d’aller jusqu’à Android 12), il utilise le processeur « QM2015 » de Qualcomm (inconnu au bataillon) et 1 Go de RAM. Pas besoin de vous dire qu’il nous semble peu probable que ce smartphone soit un monstre de puissance. Dépourvu de capteur d’empreintes, cet appareil a tout de même droit à un écran HD+ de 5,7 pouces et un appareil photo rattaché à un capteur de 8 Mpix.

Nokia ressuscite le 5310 de 2007

Enfin, comme chaque année, Nokia relance l’un de ses mobiles phares d’antan. En 2020, c’est le Nokia 5310, avec son emblématique clavier numérique, qui a le droit à un remake. À 54,90 euros, ce feature phone a pour principal avantage son autonomie de… 30 jours.

Le Nokia 1.3 devrait être disponible dans le courant du mois d’avril. Pour les modèles 5.3 et 5310, il faudra patienter encore un peu pour en savoir plus.

01net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut