Accueil / International / Nokia règle son litige avec Apple, l’action monte

Nokia règle son litige avec Apple, l’action monte

Nokia règle son litige avec Apple, l’action monte

Nokia a annoncé mardi avoir réglé le litige qui l’opposait à Apple au sujet de brevets et conclu avec le groupe américain un accord commercial, provoquant une forte hausse de son cours de Bourse.
Le groupe finlandais d’équipements de télécommunications a simplement déclaré qu’il recevrait d’Apple un versement initial puis des revenus complémentaires, dès le trimestre en cours, sans préciser les montants attendus.

A la Bourse d’Helsinki, l’action Nokia gagnait 7,07% à 5,91 euros à 13h12 GMT, la meilleure performance de l’indice européen Stoxx 600, alors en hausse de 0,28%.

En passe d’enregistrer sa meilleure performance en une seule séance depuis octobre 2015, elle évoluait ainsi au plus haut niveau depuis le 1er février 2016. Le titre signait également la plus forte progression du CAC 40 à Paris, alors en hausse de 0,62%.

Au même moment, l’action Apple gagnait 0,5% dans les transactions en avant-Bourse à Wall Street.

En décembre, l’annonce de la plainte du finlandais contre le groupe à la pomme lui avait fait perdre près de 5% en une séance. Plusieurs analystes ont expliqué mardi qu’il s’attendaient à ce que le règlement du dossier prenne du temps et que l’annonce relativement rapide d’un compromis les avait surpris.

“(L’accord) transforme notre relation avec Apple: d’adversaires devant la justice, nous devenons des partenaires commerciaux”, a déclaré la directrice juridique de Nokia, Maria Varsellona, dans un communiqué.

Un précédent accord de licence entre les deux groupes portant sur des brevets a expiré l’an dernier et les deux parties ont porté leur différend devant la justice en décembre, Nokia accusant Apple d’enfreindre des brevets technologiques lui appartenant tandis que le groupe américain se plaignait de surfacturations.

LES ACCORDS DE LICENCES ASSURENT UNE RENTABILITÉ ÉLEVÉE

Nokia avait dû revoir à la baisse en décembre sa prévision de recettes annuelles liées aux brevets et ventes de licences, ramenée de 950 à environ 800 millions d’euros, faute d’un nouvel accord avec Apple. Et le dernier rapport trimestriel du groupe finlandais ne mentionnait plus aucune prévision de recettes pour ce poste.

“Pour Nokia, le fait d’avoir réglé le dossier est une bonne nouvelle, mais il faut attendre de connaître les détails de l’impact financier”, a commenté Hannu Rauhala, analyste d’OP Equities.

“L’accord précédent représentait 150 millions d’euros en rythme annuel, donc je suppose que celui sera au-dessus, autour de 500 millions d’euros.”

Sans détailler les montants prévus, le directeur général du groupe finlandais, Rajeev Suri, a assuré lors de l’assemblée générale annuelle du groupe mardi que l’accord avec Apple “fait sens”.

“C’est une bonne opération pour Nokia. Il nous assure un important versement immédiat en numéraire et du chiffre d’affaires supplémentaire sur la durée (…) Il renforce notre rentabilité”, a-t-il ajouté.

L’accord prévoit la fourniture à Apple de produits d’infrastructures de réseaux et de services ainsi que la reprise de la commercialisation par Apple des produits de santé connectée de Nokia dans ses boutiques et sur ses sites internet.

Les deux groupes vont en outre étudier des possibilités de coopération dans la santé numérique, a précisé Nokia.

“Il est clair que la portée de l’accord est bien plus large que celle de tous les autres accords annoncés récemment (comme ceux entre Ericsson et Samsung, Ericsson et Apple ou Nokia et Samsung)”, estiment les analystes de Credit Suisse.

Les revenus générés par des accords de licences ne représentent qu’une petite part du chiffre d’affaires global de Nokia, issu à plus de 90% de la vente d’équipements de réseaux aux opérateurs de télécommunications.

Mais les accords de licences génèrent une rentabilité bien supérieure, et le marché des équipements de réseaux souffre actuellement du ralentissement des investissements des opérateurs.

romandie
/ reuters

Aller en haut