Accueil / Tic & Telecoms / Non, les messages sur WhatsApp ne sont pas totalement indéchiffrables ! Du moins, selon McAfee…

Non, les messages sur WhatsApp ne sont pas totalement indéchiffrables ! Du moins, selon McAfee…

Non, les messages sur WhatsApp ne sont pas totalement indéchiffrables ! Du moins, selon McAfee…

L’emblématique John McAfee, pionnier des logiciels antivirus, affirme avoir trouvé une faille dans Android lui permettant de lire n’importe quel message crypté de l’application. Mais certains experts en sécurité informatique pensent qu’il s’agirait en fait d’un canular. Explications.

Au début du mois d’avril, le service de messagerie WhatsApp a fait savoir à ses utilisateurs que les messages envoyés depuis son application seront d’ici peu “intégralement chiffrés de bout en bout”. Autrement dit, dorénavant, lorsque vous envoyez un message, “la seule personne qui peut le lire est la personne ou le groupe à qui vous envoyez ce message. Personne (d’autre) ne peut rentrer dans ce message. Pas les cybercriminels. Pas les pirates. Pas les régimes oppressifs. Même pas nous”, promettait à l’époque WhatsApp sur son blog officiel.

Moins d’un mois, c’est donc le temps qu’il aura fallu à l’expert en cybersécurité John McAfee pour percer la sécurité de l’application de messagerie, propriété de Facebook depuis 2014. Il affirme avoir découvert, avec l’aide d’une équipe de chercheurs du Colorado, une faille majeure dans la sécurité du système d’exploitation Android (utilisé par près de 70% des utilisateurs en France), permettant de déchiffrer n’importe quel message envoyé depuis l’application. Rien que ça.

La confidentialité de WhatsApp ne serait pas garantie à 100%, selon McAfee

Autrement dit, si l’on en croit ses dires, la confidentialité des messages envoyés depuis le service de messagerie WhatsApp ne serait pas garantie à 100 %. Si McAfee n’a pas souhaité révéler la méthode utilisée par ses équipes pour infiltrer la plateforme mobile de Google, il aurait confié suffisamment de détails au site américain Cybersecurity Venture pour valider l’authenticité de sa découverte. Avant d’en faire part à Google afin que la faille en question soit corrigée.

“Cela fait des années que j’alerte le monde sur le fait que nous sommes au bord du précipice, que les méthodes en matière de sécurité informatique ne fonctionnent plus, et qu’il est donc urgent de s’en préoccuper”, a déploré John McAfee, interrogé par Cybersecurity Venture. “L’idée selon laquelle le système d’exploitation (Android), dont se servent 90 % des utilisateurs de smartphones dans le monde, est le premier rempart contre les intrusions malveillantes, est totalement erronée”, assure McAfee.

Des experts en cybersécurité pensent à un canular

Mais vous savez comme moi ce qu’on dit au sujet de ces histoires, elles sont souvent trop belles pour être vraies. Que ce soit un canular ou pas, il est sage d’attendre que Google confirme ou non les dires de John McAfee. Etant donné qu’il est impossible de vérifier l’authenticité de cette histoire, un certain nombre d’experts en sécurité informatique, interrogés par le site américain Gizmodo, ont exprimé leurs doutes quant à la véracité de cette découverte, qui pourrait bien, d’ici peu, se révéler être un canular. Affaire à suivre !

metronews.fr

Aller en haut