samedi 23 janvier 2021
Accueil / Finances / Notation : Bloomfield maintient inchangée la note AA- d’Ecobank Côte d’Ivoire

Notation : Bloomfield maintient inchangée la note AA- d’Ecobank Côte d’Ivoire

Notation : Bloomfield maintient inchangée la note AA- d’Ecobank Côte d’Ivoire

Bloomfield Investment Corporation a maintenu inchangée la note « AA- avec une perspective stable » de Ecobank Côte d’Ivoire, filiale du groupe bancaire panafricain du même nom, ont annoncé les responsables de cette agence de notation basée à Abidjan.

Bloomfield a également maintenu inchangée la note de court terme « A1 avec une perspective stable ». La notation est valable de juillet 2020 à juin 2021.

Pour justifier sa notation de long terme et la perspective qui lui est attaché, Bloomfield avance « la qualité de crédit très élevée » de l’établissement bancaire, ajoutant que les facteurs de protection sont très forts. Les dirigeants de Bloomfield estiment par ailleurs que les changements néfastes au niveau des affaires, des conditions économiques ou financières vont accroître les risques d’investissement quoique de manière très peu significative.

Sur le court terme, la justification avancée est la « certitude de remboursement en temps opportun très élevée ». Toujours sur ce point, l’agence de notation souligne que les facteurs de liquidité sont excellents et soutenus par de bons facteurs de protection des éléments essentiels. De plus, les facteurs de risque d’Ecobank Côte d’Ivoire sont mineurs.

Selon les dirigeants de Bloomfield la notation est basée sur les facteurs positifs tels qu’uneprogression de la marge globale d’intérêts et du bénéfice net, une évolution maitrisée des charges d’exploitation par rapport au niveau d’activités, une bonne flexibilité de financement, un cadre de la gouvernance solide et un soutien fort de la BCEAO au marché bancaire de l’UMOA, dans le contexte de crise sanitaire liée à la Covid-19.

A contrario, Bloomfield a relevé des facteurs de fragilité de la qualité de crédit d’Ecobank Côte d’Ivoire. Il en est ainsi de labaisse des parts de marché en 2019 induisant un recul du positionnement, la baisse du produit net bancaire, une dégradation de la qualité du portefeuille de crédits, une exposition au risque opérationnel occasionnant des pertes financières, sans compter l’environnement socio politique très fragile.

Au 31 décembre 2019, Ecobank Côte d’Ivoire avait réalisé un bénéfice de 25,365 milliards de FCFA en forte progression de 22% par rapport à l’exercice 2018.

Cette banque avait vu son total de bilan progresser que de 2% à 1494,457 milliards de FCFA contre 1467,881 milliards de FCFA au 31 décembre 2018. Les ressources collectées auprès de la clientèle s’étaient contracté de 8% à 802,361 milliards de FCFA contre 868,925 milliards de FCFA en 2018.  Les crédits nets accordés à la clientèle se sont également repliés de 12% à 660,733 milliards de FCFA contre 754,938 milliards de FCFA en 2018.

Quant au produit net bancaire, il s’est rétréci de 2% avec une réalisation qui est passé de 84,822 milliards de FCFA en 2018 à 83,400 milliards de  FCFA un an plus tard.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut