Accueil / Mines & Energies / Nouvelle phase pour le projet gazier djibouto-éthiopien avec la signature d’un protocole d’entente commercial avec Poly-GCL

Nouvelle phase pour le projet gazier djibouto-éthiopien avec la signature d’un protocole d’entente commercial avec Poly-GCL

Nouvelle phase pour le projet gazier djibouto-éthiopien avec la signature d’un protocole d’entente commercial avec Poly-GCL

Le ministre djiboutien de l’Energie chargé des Ressources naturelles, Yonis Ali Guedi, et le vice-président du groupe chinois Poly-GCL, Li Wei, ont paraphé mercredi dans la capitale djiboutienne un protocole d’entente commercial relatif au méga projet gazier djibouto-éthiopien.

Il s’agit d’un pas important dans l’avancement des négociations entre le gouvernement de Djibouti et la société Poly-GCL. Les deux parties prenantes ont en effet conclu un accord de principe grâce auquel elles pourraient tirer profit de manière équitable. Ce protocole d’entente commercial fixe ainsi les termes clés du partenariat entre la République de Djibouti et Poly-GCL et servira de base pour la rédaction des contrats des concessions afférents.

Ce méga projet gazier qui sera entièrement financé par le géant chinois Poly-GCL comprend un gazoduc qui va transporter le gaz naturel de l’Ethiopie jusqu’à Djibouti, une usine de liquéfaction et un terminal d’exportation qui seront construit à Damerjog, dans la région d’Arta, située au sud de la capitale djiboutienne.

Long environ de 700 km, le gazoduc transportera jusqu’à 12 milliards de mètres cubes de gaz naturel par an depuis l’Ethiopie vers Djibouti. L’usine de liquéfaction aura la capacité de produire jusqu’à 10 millions de tonnes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) après la finalisation des phases d’extension du projet.

Le gouvernement djiboutien et la multinationale chinoise se donnent un délai de six mois pour finaliser les contrats juridiques relatifs à ce gigantesque projet.

L’aboutissement du chantier va permettra non seulement à l’Ethiopie d’exporter du gaz vers la Chine et d’autres pays, mais promouvra également l’intégration économique entre ces deux pays de l’Afrique de l’Est, et viendra surtout consolider davantage leur développement socio-économique.

DJIBOUTI, 25 octobre (Xinhua)

Aller en haut