Accueil / Développement / Olam prédit le déficit mondial en cacao le plus important depuis 1980

Olam prédit le déficit mondial en cacao le plus important depuis 1980

Olam prédit le déficit mondial en cacao le plus important depuis 1980

Cette année, le monde connaîtra le déficit en cacao le plus important depuis 1980. C’est ce qu’a révélé Amit Suri de chez Olam, qui est en charge de la division cacao du 3ème plus grand transformateur de fèves de la planète.

Selon le responsable, le déficit sera de 308 000 tonnes, à fin septembre. Cette estimation, supérieure de 122 000 tonnes à celle du mois de janvier, a pour base les dommages subis par les récoltes en raison du temps sec qui a prévalu dans les pays producteurs. Ainsi, en Côte d’Ivoire, principal producteur d’or brun de la planète, la récolte reculera de 110 000 tonnes, par rapport aux projections de janvier. Au Ghana, numéro deux mondial, la chute sera de 30%. Le Brésil récoltera 60 000 tonnes de cacao de moins et la tendance sera baissière en Equateur et en Indonésie également. Seuls le Cameroun et le Nigéria devraient enregistrer une hausse de leur production.

« En 20 ans de présence dans le cacao, je n’ai jamais vu des changements si importants dans l’offre et la demande intervenir si tard dans l’année », a déclaré Amit Suri qui a souligné que le déficit ne concernera pas que les volumes puisque les conditions météorologiques ont affecté la qualité de la fève mondiale.

«Il y a un déficit en cacao mais il y a un déficit plus important en cacao de qualité. Nous sommes préoccupés à la fois par l’offre physique et comment le marché va réagir car nous pensons qu’il ne l’a pas pris en compte.», a confié le responsable à Bloomberg.

Aaron Akinocho
agenceecofin.com

Aller en haut