Accueil / Développement / “Opportunity Africa” : Tony Elumelu propose le renforcement des relations

“Opportunity Africa” : Tony Elumelu propose le renforcement des relations

“Opportunity Africa” : Tony Elumelu propose le renforcement des relations

Pour le patron de « United bank for Africa » (Uba), tout ce qu’il faut, c’est d’élargir ces aspects de la politique et les renforcer.En d’autres termes, prévoir davantage d’engagement de la part des Etats-Unis en Afrique sous forme de commerce et d’investissement mutuellement bénéfiques.
“Opportunity Africa 2016″ : Tony Elumelu propose le renforcement des relations

« Certains aspects de la politique Etats-Unis – Afrique ne doivent pas changer », a lancé Tony Elumelu aux deux candidats à la présidence américaine (Donald Trump et Mme Clinton), le weekend dernier à Delaware lors de la Conférence ‘Opportunity Africa 2016’, organisée par le Sénateur américain, Chris Coons.

Pour le patron de « United bank for Africa » (Uba), tout ce qu’il faut, c’est d’élargir ces aspects de la politique et les renforcer.En d’autres termes, prévoir davantage d’engagement de la part des Etats-Unis en Afrique sous forme de commerce et d’investissement mutuellement bénéfiques.

Par ailleurs, Tony Elumelu a déclaré : « Voilà ce dont d’autres 200 dirigeants politiques et sociaux américains et africains et moi, y compris le Président Obama et plus de 30 Chefs d’Etat africains, discuterons la semaine prochaine lors du Forum d’affaires Etats-Unis-Afrique à New York- comment renforcer les relations économiques mutuellement bénéfiques entre les peuples africains et américains ».

Sur un discours portant sur « l’entreprenariat », il affirme : «Si nous offrons à nos peuples les outils économiques leur permettant de prospérer et un meilleur style de vie, les défis politiques auxquels fait face l’Afrique peuvent être abordés et un changement positif fondamental peut être garanti. Il invite le prochain Président américain à collaborer avec les Africains ayant un objectif commun en matière d’application de solutions novatrices aux défis complexes mais surmontables de Afrique ».
A l’endroit de l’électorat américain il s’est exprimé en ces termes : « Lorsque vous rencontrerez vos candidats et représentants politiques et votre Président élu en novembre, les appellerez et leur rédigerez ou enverrez des mails, dites-leur qu’en ce qui concerne l’Afrique, vous en voulez ‘davantage’ et par le mot ‘davantage’, je voudrais dire davantage d’engagement, davantage de politiques à impacts positifs et davantage de développement et d’investissements commerciaux en Afrique ».
Contribuant à la création d’une nouvelle génération d’hommes et de femmes d’affaires africains avec une mobilisation de capitaux à fonds propres, le président d’Uba se dit optimiste et convaincu qu’en travaillant ensemble, dans un objectif commun, cela peut engendrer une transformation économique capable de positionner l’Afrique en tant qu’acteur essentiel dans l’économie mondiale du 21ème siècle”.

 

 

Kamagaté Issouf / fratmat.info

Aller en haut