Accueil / Mines & Energies / Or: l’once plombée par la nouvelle donne monétaire

Or: l’once plombée par la nouvelle donne monétaire

Or: l’once plombée par la nouvelle donne monétaire

Comme les 1.340 dollars de la fin du mois de septembre semblent loin ! Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l’once de 31,1 grammes d’or cotait 1.130,55 dollars (- 3,1 dollars par rapport au fixing d’hier après-midi) et 1.080,5 euros (- 4,7 euros).

L’élection inattendue de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis aura coûté cher au métal jaune : depuis la publication des résultats du scrutin, le cours du métal jaune a perdu environ 174 dollars et une centaine d’euros. Le futur président américain pourrait, à en croire ses discours de campagne, baisser massivement les impôts des ménages et des entreprises, tout en lançant un plan de relance dans les infrastructures. De quoi doper croissance et inflation outre Atlantique, et aussi faire exploser la dette publique. Selon ces anticipations, le rendement du produit obligataire de référence aux Etats-Unis, le “T-Note” fédéral à dix ans, est en deux mois passé de 1,80 à 2,55%.

De plus, la Fed semble bien partie pour accélérer la “normalisation monétaire” entamée voilà deux ans, lorsqu’il a été mis fin au “QE” (les rachats d’actifs obligataires) : la banque centrale américaine, qui vient de procéder au second “tour de vis” en dix ans sur ses taux courts, semble bien partie pour procéder à trois nouveaux relèvements en 2017.
Bref, l’environnement monétaire est en train de changer et présage de taux d’intérêt plus élevés. De quoi pénaliser l’or, placement refuge qui n’a que sa valeur intrinsèque à offrir, et dont par définition le rapport est nul. Tout accroissement de l’écart séparant son rendement (0%) de celui des produits de taux tend à lui être préjudiciable.

D’ailleurs, les investisseurs continuent à fuir : la masse de lingots adossée au SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère au monde, a encore baissé hier soir de 3,6 tonnes à 824,5 tonnes. Soit son plus bas niveau depuis le tout début du mois de mai.
Rappelons que le 20 octobre, l’encours de ce produit financier culminait à 970,2 tonnes.

EG
investing

Aller en haut