Accueil / Mines & Energies / Or: toujours pas de reprise pour la valeur refuge

Or: toujours pas de reprise pour la valeur refuge

Or: toujours pas de reprise pour la valeur refuge

Pas de miracle au terme du premier fixing du jour à Londres : l’once d’or cotait ce matin 1.132,75 dollars (- 3,5 dollars par rapport au fixing d’hier après-midi) et 1.090,8 euros (+ 1,6 euro).

Difficile d’imaginer le retour des jours fastes pour la valeur refuge alors que les actifs risqués, comme les actions, sont plus que jamais de mise dans l’environnement économique actuel. Et que le rendement de l’obligation d’Etat de référence à dix ans aux Etats-Unis avoisine toujours les 2,60%.

“Les cambistes gardent à l’esprit un creusement de la divergence de politique monétaire entre les Etats-Unis et l’Europe. La BCE a clairement indiqué qu’elle ne changerait pas sa politique monétaire jusqu’à la fin de l’année”, souligne Aurel BGC. Alors que la Fed continue de “durcir” la sienne.

Hier, la présidente de la Fed, Janet Yellen, a prononcé un discours à l’occasion de la publication d’un rapport sur l’emploi des jeunes. Elle a notamment relevé que “le marché américain de l’emploi n’avait jamais été aussi solide depuis presque dix ans” et qu’en dépit de quelques points négatifs, des signes avant-coureurs de hausses des salaires étaient décelables.

Un point structurellement positif pour le dollar et les anticipations de “tour de vis” à venir de la part de la Fed. Et donc un mauvais coup pour l’or dont, par définition, le rendement est nul.

D’ailleurs, les investisseurs haussiers continuent d’ailleurs de quitter le navire : entre vendredi et lundi soirs, l’encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, a encore reculé de près de neuf tonnes pour revenir à 828,1 tonnes, son niveau le plus bas depuis début mai.

EG
investing

Aller en haut