Accueil / Tic & Telecoms / Orange bondit en Bourse après la publication de bons résultats

Orange bondit en Bourse après la publication de bons résultats

Orange bondit en Bourse après la publication de bons résultats

Pour la première fois de puis 2009, l’opérateur historique a vu son chiffre d’affaires et son Ebitda progresser le même trimestre. L’action grimpe de plus de 7 % en Bourse.

Les voyants sont au vert chez Orange. Pour la première fois depuis 2009, l’opérateur historique a vu son chiffre d’affaires et son Ebitda (excédent brut d’exploitation) progresser sur un même trimestre, avec des hausses respectives de 0,5 % (à 10,28 milliards d’euros) et de 1,1 % (à 3,56 milliards). Ces bons résultats, publiés jeudi, ont incité le groupe à relever ses objectifs de rentabilité pour 2015. L’Ebitda devrait s’élever à 12,3 milliards d’euros, en tenant compte de l’intégration de Jazztel et de Meditel. Les investisseurs, qui n’en attendaient pas tant, ont applaudi : l’action a bondi de 7 %.

La poursuite du redressement en France, qui pèse 47 % du chiffre d’affaires, contribue à l’embellie. L’activité a baissé de « seulement » à 0,6 % au troisième trimestre, grâce à l’amélioration de la tendance dans le mobile. « L’impact des baisses de prix des années précédentes diminue progressivement et la dynamique commerciale est particulièrement forte », commente l’opérateur.

Au troisième trimestre, Orange a recruté 234.000 nouveaux clients dans le mobile (contre 219.000 l’an dernier à la même époque). Le succès de la 4G (6,6 millions d’abonnés), avec le maintien d’une stratégie premium en termes de prix, permet de freiner encore la baisse de l’Arpu (revenu moyen par abonné), autour de 22,60 euros. La faiblesse du « churn » (taux de rotation des clients), à 13,5 %, explique aussi les bonnes performances trimestrielles.

Près de quatre ans après l’arrivée de l’ouragan Free Mobile, ce retournement de tendance est-il structurel ? « C’est un peu tôt pour le dire, répond Fabienne Dulac, présidente d’Orange France. On est passé d’une guerre des prix à une guerre des promotions. Du coup, il y a une forme de stabilité sur le marché, même si la concurrence reste agressive ».

Hausse des investissements

Conquérant dans le mobile, Orange l’est aussi dans le fixe. La fibre optique séduit toujours plus de clients, et l’opérateur, qui multiplie lui aussi les promotions dans ce domaine, se dit confiant dans sa capacité à dépasser le million d’abonnés FTTH (fibre jusqu’au logement) d’ici à la fin de l’année. « Ces solides performances commerciales sont le fruit des investissements réalisés dans le mobile comme dans le fixe », se félicite Ramon Fernandez, le directeur financier d’Orange. Les investissements ont augmenté de 7 % sur les neuf premiers mois.

Le chiffre d’affaires rebondit aussi dans la division Entreprise (+ 0,5 %), tiré par le succès des offres de services informatiques. Outre la France, la situation s’améliore dans les pays d’Europe centrale, en Belgique et en Espagne, où Orange s’attend à des synergies plus importantes que prévu avec Jazztel. La croissance reste vigoureuse en Afrique et au Moyen-Orient.

Ces bons résultats confirment le regain d’optimisme constaté depuis quelques mois. « Le marché français du mobile et du haut débit s’améliore de manière plus marquée qu’envisagé », estiment les analystes de la Société Générale. Chez Oddo, on prédit désormais « la fin de l’ère glaciaire » en Europe, avec des opérateurs « enfin capables d’afficher une croissance pérenne ». A confirmer.

Romain Gueugneau
lesechos.fr

Aller en haut