Accueil / Tic & Telecoms / Orange Côte d’Ivoire va s’offrir un siège de 28 milliards FCFA

Orange Côte d’Ivoire va s’offrir un siège de 28 milliards FCFA

Orange Côte d’Ivoire va s’offrir un siège de 28 milliards FCFA

Orange va ancrer dans le marbre son succès story à l’ivoirienne via un siège flambant neuf de 28 milliards FCFA, soit 42,7 millions d’euros, qui va sortir de terre dans 24 mois.

En visite à Abidjan, Stéphane Richard, le PDG du groupe Orange a procédé ce 22 novembre à la pose de la première pierre du futur siège social de la filiale ivoirienne, en présence du premier ministre ivoirien Gon Coulibaly.

Le nouveau bâtiment d’Orange conçu par le réputé cabinet ivoirien Koffi et Diabaté Architectes arrive comme une cerise sur le gâteau après une décennie de présence du groupe dans le pays.

Le bâtiment de 7 étages et ses 15 000 m2 de surface, avec ses «formes épurées » va accueillir d’ici deux ans l’ensemble de collaborateurs de la marque répartis dans la capitale économique ivoirienne, soit environ 900 employés.

« Des aménagements paysagers respectant les critères de hautes qualité environnementale pour le le bien-être des salariés, de nombreux espaces verts et terrasses propices aux échanges (…), des installations internes (des bureaux, des salles réunion/conférence, salle de sport, cantine, etc.) », détaille un communiqué de l’entreprise, viendront compléter l’édifice dont la maquette donne de quoi rêver.

« La construction de ce nouveau siège est la volonté d’un ancrage fort et durable en Côte d’Ivoire au service de nos clients ivoiriens mais aussi de la sous région (…) et doit être regardé comme une démonstration d’Orange en Côte d’Ivoire d’accompagner le développement du pays sur le chemin du numérique » a expliqué le patron du groupe français.

Orange Côte d’Ivoire est en effet un fleuron du groupe en terre africaine. Après l’absorption de l’opérateur historique du réseau fixe en fin d’année, la marque a consolidé son emprise sur un secteur ivoirien où il domine à la fois sur le mobile, le fixe, l’internet fixe et le mobile money. D’après les chiffres de l’ARTCI, le régulateur du secteur, au second trimestre 2017, la société représentait, en nombre d’abonnements, 97% du marché de la téléphonie fixe, 43% du mobile et 68% du mobile money.

Et la société détenue à 75% par le groupe français 15% par l’Etat ivoirien a est allé à la conquête de nouveaux relais de croissance à l’extérieur avec l’acquisition successive de Cellcom Libéria et Airtel Burkina Faso.

Saluant le projet, le ministre ivoirien de l’Économie numérique Bruno Koné s’est félicité de la bonne dynamique du secteur des télécommunications qui brasse chaque année plus de 1 000 milliards FCFA de chiffre d’affaires et emploie 200 000 personnes.

Pour soutenir ses projets dans le pays, le groupe Orange va lancer ce jeudi le premier Master en data science en partenariat avec l’Institut national polytechnique de Yamoussoukro (INPHB) et l’Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée (ENSEA) d’Abidjan.

Jean-Mermoz KONANDI
financialafrik

Aller en haut