Accueil / Tic & Telecoms / Orange discute avec Telecom Italia et simplifie ses structures au Moyen-Orient et Afrique

Orange discute avec Telecom Italia et simplifie ses structures au Moyen-Orient et Afrique

Orange discute avec Telecom Italia et simplifie ses structures au Moyen-Orient et Afrique

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard, reconnaît être en contact avec les dirigeants de Telecom Italia. « Il n’y a pas de négociations, simplement des échanges de vues avec les dirigeants, admet Stéphane Richard au JDD. Mais cela pourrait être une belle opportunité de consolidation européenne. ». Aller plus loin risque cependant de poser des difficultés, une association entre les deux ne manquant pas d’attirer l’attention des régulateurs européens.

En attendant, Orange va placer les 20 unités sous son contrôle au Moyen-Orient et Afrique sous la tutelle d’une unique holding au lieu des plusieurs actuellement existantes, de façon à simplifier et clarifier l’administration.

Selon les propos tenus au congrès Mobile World Live, Marc Rennard, vice-président exécutif pour l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, cette restructuration pourrait être terminée en juin prochain. L’unité Moyen-Orient Afrique publiera alors ses résultats comme une région distincte, sous la tutelle du groupe Orange.

Bien que Marc Rennard assure qu’il s’agit purement d’une mesure interne sans impact sur les clients et partenaires, il a noté que ce remaniement faciliterait l’entrée de nouveaux actionnaires ou d’entreprendre des fusions dans la région.

Marc Rennard a souligné que l’Afrique, par exemple, compte environ 800 millions d’abonnés mobiles pour 200 opérateurs, une base de clientèle comparable à celle du seul China Mobile en Chine. « Il y a de la place pour la consolidation en Afrique », a-t-il expliqué, ajoutant qu’Orange cherche avant tout à renforcer ses positions sur les marchés existants.

Joanne Taaffe
mobileworldlive.com

Aller en haut