Accueil / Développement / Ouverture à Abidjan de la 5ème édition du Forum des Marchés Emergents sur l’Afrique

Ouverture à Abidjan de la 5ème édition du Forum des Marchés Emergents sur l’Afrique

Ouverture à Abidjan de la 5ème édition du Forum des Marchés Emergents sur l’Afrique

Présidée par le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, La 5ème édition du Forum des Marchés émergents sur l’Afrique s’est ouverte ce dimanche à Abidjan, autour du thème « Imaginer l’Afrique dans 40 ans ».

Ce forum co-organisé par le Ministère ivoirien du Plan et du Développement et le Forum des Marchés émergents se présente comme une plateforme de réflexion sur les opportunités de développement du continent africain. « Réunir les Savoirs et les Intelligences pour faire avancer l’Afrique et singulièrement la Côte d’Ivoire » est le sens que revêt l’organisation de cette rencontre de haut niveau, a expliqué la ministre du plan et du Développement, Kaba Nialé. Elle a relevé le fait que la 5ème édition du Forum des Marchés émergents se tient dans un contexte où les perspectives pour l’Afrique sont prometteuses.

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, après avoir rappelé que le Forum des Marchés émergents sur l’Afrique et la Conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (CIEA), prévue dans la capitale économique ivoirienne dès mardi, constituent une opportunité pour mener des réflexions importantes sur le développement de l’Afrique, a indiqué que le thème choisi pour le forum « engage l’Afrique à s’inscrire dans une démarche prospective ».

Pour le président ivoirien, relever les défis de développement pour les quarante années à venir, nécessite des pays africains d’engager « des réformes macroéconomiques et structurelles », qui avec les diverses ressources et les matières premières font de l’Afrique, un continent d’avenir. Alassane Ouattara a indiqué que « s’il est indéniable que le continent a fait des progrès, il reste cependant d’importants défis auxquels le continent doit faire face ». Il s’agit entre autres de la maîtrise croissance démographique, la modernisation de l’Agriculture, combler le déficit d’investissement dans les secteurs stratégiques tels que l’Eau, l’Electricité, les infrastructures, la mise a disposition d’un capital humain de qualité.

Pour faire face à tous ces défis, le président ivoirien conseille de mettre l’accent sur la science et la technologie. « C’est en investissant de façon judicieuse dans la science et la technologie que nos pays pourront rattraper leur retard », a dit Alassane Ouattara. Aussi, a-t-il insisté sur la nécessité pour les Etats africains de poursuivre leurs efforts dans la transformation structurelle et pour une industrialisation plus poussée. « Il faut favoriser une meilleure insertion dans les chaînes de valeur mondiales, travailler à l’amélioration de la productivité, mobiliser les ressources nécessaires aux investissements, travailler à la consolidation de l’intégration régionale et continentale, travailler à l’amélioration de notre capacité à assurer la sécurité de nos concitoyens et de leurs biens », a proposé le président ivoirien.

Pour 2060, le chef de l’Etat ivoirien entrevoit une Afrique qui maîtrise sa croissance démographique, une Afrique dont l’Economie dépend beaucoup plus de son industrie et des ses services modernes, que de ses matières premières. Une Afrique en paix, ouverte aux investisseurs, dont elle garantie la sécurité. « Voir l’Afrique émerger rapidement et prendre la place qui est la sienne en 2060 », est le vœu final formulé par le président ivoirien, avant de conclure son intervention en exprimant sa gratitude aux organisateurs de la 5ème édition du Forum des Marchés Emergents sur l’Afrique pour le choix porté sur la Côte d’Ivoire pour abriter les travaux.

Durant 48 heures, les participants à ce forum, constitués essentiellement de chefs d’Etats et de gouvernement, de ministres, de présidents d’institutions, de présidents de grands groupes du secteur privé et des universitaires de plusieurs pays, réfléchiront sur des problématiques liées à l’émergence de l’Afrique.

Le Forum des Marchés Emergents est une organisation à but non lucratif, établie à Washington. Elle tend à rassembler les leaders des gouvernements et du monde des affaires, au niveau international afin de débattre des questions économiques, financières et sociales auxquelles les économies émergentes sont confondues. Le Forum des Marchés Emergents s’engage à réduire les inégalités entre les pays en facilitant l’échange d’expérience, le débat politique, et l’engagement du secteur privé pour atteindre l’objectif commun d’une croissance et d’un développement durables.

Elisée B.
abidjan.net

Aller en haut